La région garde la tête hors de l'eau

À Gracefield, où des embâcles ont fait faire... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

À Gracefield, où des embâcles ont fait faire des caprices à la rivière Gatineau la semaine dernière, la situation s'est quelque peu résorbée.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les cours d'eau de la région continuent de donner passablement de maux de tête aux autorités, mais le pire semble avoir été évité pour l'instant.

À Gracefield, par exemple, où des embâcles ont fait faire des caprices à la rivière Gatineau la semaine dernière, la situation s'est quelque peu résorbée. Jeudi, certaines routes ont dû être fermées en raison du haut niveau d'eau. C'est maintenant chose du passé, selon la mairesse Joanne Poulin.

«L'eau a baissé d'à peu près quatre pouces [samedi]. La température est clémente, on devrait pouvoir s'en tirer assez bien», affirme l'élue.

Du même souffle, la mairesse de Gracefield précise cependant que les autorités devront rester vigilantes. Les inondations dans les commerces et les résidences ont été évitées cette fois-ci, mais les citoyens n'auront peut-être pas autant de chance la prochaine fois.

«On va devoir être un peu plus vigilant du 28 au 31 janvier, là où ils prédisent des températures basses. On continue de vérifier le niveau de l'eau tous les jours.»

Chaque chute de température permet à des blocs de glace de se former sur la rivière et, chaque fois, les risques de voir un embâcle nuire à la circulation de l'eau augmentent. La fin de semaine prochaine pourrait donc être à nouveau difficile pour les résidents de Gracefield.

Certains sentiers ont été fermés aux alentours du... (Martin Roy, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Certains sentiers ont été fermés aux alentours du lac Leamy.

Martin Roy, LeDroit

On restera également sur le qui-vive dans l'Est ontarien.

La Conservation de la Nation Sud (CNS) a émis une alerte pour un risque de crue au courant du week-end pour la rivière des Outaouais. Selon les prévisions de la Commission de planification de la régularisation de la rivière, les niveaux d'eau sont élevés entre Gatineau et Grenville et pourraient provoquer des inondations dans certains secteurs si la situation s'aggrave.

D'ailleurs, la CNS avertit les citoyens de s'éloigner des berges qui pourraient être glissantes en raison du haut niveau de l'eau.

De son côté, la Commission de la capitale nationale n'a eu d'autre choix que de fermer certains sentiers, aux alentours du lac Leamy, du pont Lady-Aberdeen et du boulevard Fournier. Plusieurs de ces pistes ont été inondées et ne sont plus sécuritaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer