Évacuation préventive à Gracefield

Le niveau de l'eau de la rivière Gatineau... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le niveau de l'eau de la rivière Gatineau suscite l'inquiétude depuis trois semaines.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les autorités municipales de Gracefield sont sur le qui-vive après que la rivière Gatineau soit de nouveau sortie de son lit. Au moins une dizaine de foyers localisés dans le secteur du lac Bitobi ont été invités à quitter leur domicile à des fins préventives, en fin d'après-midi, mercredi.

Au moment d'écrire ces lignes, le chemin Cardinal était inondé et inaccessible aux véhicules d'urgence, alors que les chemins Parker, des Ruisseaux et Simpson étaient considérés comme critiques en soirée.

«Nos pompiers sont allés faire le dénombrement des gens et ont averti les citoyens du secteur de la possibilité qu'il y ait une inondation. On a conseillé à nos gens d'aller habiter leur résidence principale parce que ce sont surtout des résidences secondaires qui se trouvent à cet endroit. On veut éviter que nos résidents se trouvent dans une position dangereuse», a expliqué la mairesse de Gracefield, Joanne Poulin, précisant que le niveau de l'eau de la rivière avait augmenté d'un pied en 24 heures.

La municipalité s'est engagée à prendre en charge les citoyens évacués si ceux-ci n'ont plus accès à leur résidence principale.

Le niveau de l'eau de la rivière Gatineau suscite l'inquiétude depuis trois semaines au sein de la petite municipalité de la Vallée-de-la-Gatineau. Le gel tardif serait à l'origine du problème. Le terrain de camping Le Bivouac a d'ailleurs été submergé la semaine dernière.

La mairesse s'est faite rassurante lorsque jointe par LeDroit, mercredi soir. Elle a assuré que les autorités demeureraient alertes. «Nous avons la situation entre les mains en ce moment et nous travaillons avec les bonnes personnes», a-t-elle dit.

Une rencontre entre l'administration municipale, la Sécurité civile du Québec et la Sûreté du Québec doit avoir lieu jeudi matin pour faire une mise à jour de la situation. Les autorités procéderont alors à de nouvelles mesures du niveau de l'eau. Des hélicoptères pourraient être appelés en renfort ces prochains jours afin de surveiller l'état de la rivière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer