L'Ordre de l'Ontario à René Pitre

«Ce n'est pas que le petit honneur», a... (Courtoisie)

Agrandir

«Ce n'est pas que le petit honneur», a affirmé René Pitre au bout du fil.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Homme d'affaires et de culture, René Pitre, un Franco-Ontarien de la région d'Ottawa, fait partie des 25 personnes qui ont reçu l'Ordre de l'Ontario, lors d'une cérémonie qui s'est tenue mercredi soir à Toronto.

Joint quelques heures avant les célébrations, il s'est dit «surpris» d'avoir été retenu par le comité de sélection, même s'il admet avoir fait «bien des affaires dans ma vie».

«Ce n'est pas que le petit honneur», a affirmé au bout du fil l'homme âgé de 79 ans

Il a aidé à fonder le collège La Cité, le Regroupement des gens d'affaires de la capitale nationale et le Centre de services Guigues, en plus de présider le Club Richelieu International.

«J'ai fait mon cours classique. J'ai commencé à m'impliquer au collège. J'étais plus actif en dehors de l'école que pendant mes cours», dit-il en riant.

Errol Mendes, professeur de droit à l'Université d'Ottawa et ardent défenseur des droits de l'homme, a aussi été honoré à Toronto.

Monica Elaine Campbell, pionnière dans le développement des services de soins palliatifs pour les sourds en Ontario, et Juin Girvan, fondatrice du Centre d'éducation J'Nikira Dinqinesh à Ottawa, sont les autres Ottaviens remerciés pour leurs services par la province.

D'autres personnalités bien connues ont aussi reçu le titre, dont le pianiste de concert et chef d'orchestre de renommée internationale Anton Kuerti, la pionnière en soins palliatifs Sue Bailey et le chirurgien et le Dr Hugh Allen, spécialiste en obstétrique et gynécologie de réputation internationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer