Gatineau, synonyme de ski de fond (en vidéo)

Une compétition amicale en ski mettant en vedette... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Une compétition amicale en ski mettant en vedette des gens des médias de la région était à l'agenda lors du lancement de la campagne de Tourisme Outaouais.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gatineau en est en train de devenir synonyme de ski de fond sur la scène locale, nationale et même internationale, tout en étant l'activité sur laquelle Tourisme Outaouais met l'accent dans sa présente campagne hivernale de marketing.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, et la... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, et la présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Teixeira

Patrick Woodbury, LeDroit

Même si les fondeurs ont dû attendre plus longtemps que certaines autres années avant de sortir leur équipement en raison de l'absence de neige, la saison est maintenant lancée, et les amateurs de la région seront gâtés en terme d'événements mettant à l'honneur ce sport.

Pour le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, le ski de fond est appelé à devenir l'une des «images» associées à la ville. «Il faut qu'on se démarque comme région, il faut que partout au Québec, au Canada et éventuellement dans le monde, quand les gens parlent de Gatineau, qu'ils aient des images qui se collent dans leur esprit», a-t-il mentionné lors du lancement de la saison hivernale de Tourisme Outaouais.

Le Marathon canadien de ski, qui aura lieu du 19 au 21 février, fêtera ses 50 ans cette année. Suivra la Gatineau Loppet, du 26 au 28 février, puis la première épreuve du Ski Tour Canada, le 1er mars au parc Jacques-Cartier, un événement qui s'inscrit dans le cadre de la Coupe du monde de la Fédération internationale de ski et qui aura lieu pour la toute première fois en sol gatinois.

Cette succession d'événements d'envergure fait en sorte, aux yeux de M. Pedneaud-Jobin, que le ski de fond est devenu, pour les Gatinois, «un élément de notre identité».

La présidente de Tourisme Outaouais, Manuela Teixeira, abonde dans le même sens. «Il faut faire en sorte que de plus en plus, on clame haut et fort, partout, que nous sommes la destination de ski de fond au Québec, au Canada et ailleurs», a-t-elle mentionné.

Le Bal de neige

L'incontournable Domaine des flocons du Bal de neige est par ailleurs en préparation au parc Jacques-Cartier.

Résidents et touristes pourront aussi visiter une exposition d'art inuit sur la patinoire du ruisseau de la Brasserie, assister à une soirée de lectures d'hiver à la place Aubry ou encore contempler l'animation de façades du centre-ville avec des projections vidéo.

Incertitude météorologique oblige, la région offre aussi divers attraits à l'abri des intempéries. Le populaire petit train Thomas et ses amis feront entre autres leur entrée au Musée des enfants le 29 janvier, tandis que divers événements culturels, comme le Salon du livre de l'Outaouais et le Festival du film de l'Outaouais, se tiendront plus tard au cours de la saison.

«C'est super important, parce que même si on mise sur le ski de fond et le plein air, il faut que les gens de la région et ceux de l'extérieur comprennent qu'il y a aussi des options intérieures», souligne la directrice générale de Tourisme Outaouais, France Bélisle.

La présente campagne hivernale de marketing de Tourisme Outaouais dispose d'un budget de 300 000$ et se concentre sur les marchés de Montréal, Ottawa et Kingston.

La publicité se fera principalement à la télévision et par le biais de capsules vidéo sur Internet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer