Un Noël qui a du swing

Le club de golf Champlain à Aylmer est... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Le club de golf Champlain à Aylmer est ouvert le 24 decembre.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On aurait cru à un retour hâtif du printemps, ce jeudi. Avec un maximum atteint de 17 degrés Celsius à Ottawa, durant l'après-midi, on pouvait croiser certaines personnes en bermudas et en sandales. Jeudi, dans certains clubs de golf de la région, on a pu apercevoir plusieurs mordus en train de pratiquer leur élan.

Généralement, au début du mois de novembre, c'est terminé. Les golfeurs doivent se contenter des écrans de simulateurs pour assouvir leur soif de balles blanches et de trappes de sable.

Toutefois, lorsque les conditions le permettent, la saison de golf peut s'étirer quelque peu et on peut encore fouler le terrain à Noël.

Selon le directeur du club de golf Champlain, Michel Nadon, c'était le cas en 2006. Non seulement on pouvait s'élancer au tertre de départ le 24 décembre. À son souvenir, on avait pu le faire jusqu'au 7 janvier.

«Le 6 janvier, j'avais été faire du ski le matin, et j'avais joué un 18 trous dans l'après-midi», raconte-t-il. Évidemment, la neige artificielle avait rendu possible la première activité.

Un bref retour des polos

Alors, jouer au golf la veille de Noël, ce n'est pas nouveau à cette année. Ce qui l'était toutefois, c'était le faire en manches courtes. Bien que ça se refroidissait constamment durant l'après-midi - en grande partie à cause du vent -, les moins frileux étaient confortables avec un simple polo aux alentours de midi.

Il faut vraiment être un maniaque de golf pour décider d'aller taquiner la balle blanche un 24 décembre. Dans le cas du club de golf Champlain, le terrain est ouvert, mais il n'offre évidemment pas d'aussi bonnes conditions de jeu qu'en juillet.

Avec la forte pluie de mercredi soir, des flaques d'eau se trouvaient à plusieurs endroits sur le terrain. Pour Gerry Tapp et ses amis, ça importait peu.

«Pour nous, c'est un bonus. On joue au golf le 24 décembre, on chante les chansons [de Noël], on boit une bière entre amis. On s'amuse», explique M. Tapp.

Ils étaient plusieurs à vouloir profiter de cette tardive température de septembre. Selon M. Nadon, une vingtaine de golfeurs attendaient l'arrivée d'un employé devant la boutique du club de golf, à 7 h 30 jeudi matin, afin de commencer leur partie.  Au total, environ 150 personnes ont joué au Champlain la veille de Noël.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer