Aéroport de Gatineau: un investisseur privé ignoré

Résolution de la chambre de commerce en main,... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Résolution de la chambre de commerce en main, M. Normand a demandé à la Ville de Gatineau de revoir en profondeur la gouvernance de l'aéroport.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conseiller Maxime Tremblay s'en prend au président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Antoine Normand, accusant ce dernier de maintenant «faire partie du problème» dans le dossier de la relance de l'aéroport de Gatineau.

M. Tremblay a mal digéré les propos de M. Normand rapportés dans l'édition du Droit de mercredi. «Il avait la chance de faire partie de la solution, mais maintenant il fait partie du problème, a-t-il lancé. C'est très décevant. Je ne sais pas s'il a un agenda caché, mais il n'a pas saisi l'occasion d'avoir de l'influence quand c'était le temps.»

La veille, Antoine Normand tirait à boulets rouges sur le plan de relance présenté aux élus de Gatineau par la direction de l'aéroport. «Ce n'est pas un plan de relance, c'est un plan de travail qui dit qu'il faut un plan, c'est du copier-coller de ce qui avait été présenté au printemps, la Ville vient de donner un appui unanime au statu quo», affirmait le président de la CCG.

Gouvernance

Résolution de la chambre de commerce en main, M. Normand a demandé à la Ville de Gatineau de revoir en profondeur la gouvernance de l'aéroport. «Antoine Normand faisait partie du comité de relance de l'aéroport et jamais nous n'avons entendu de sa part une suggestion pour changer la gouvernance, ni aucune proposition de ce genre», a accusé M. Tremblay.

Le président de la CCG est catégorique. «C'est complètement faux, a-t-il lancé. Je l'ai fait à plusieurs reprises. J'ai même proposé le nom d'un investisseur potentiel qui avait un intérêt à reprendre l'aéroport avec un bail emphytéotique, un investisseur prêt à investir de son argent dans les installations, soutient M. Normand. Il a même été soulevé que la gestion de l'aéroport pourrait être transférée à Développement économique CLD Gatineau. Si ce n'est pas un changement de gouvernance ça, je ne sais pas ce que c'est. J'ai fait des propositions, mais elles n'ont pas été retenues.»

Ces propositions concernant la gouvernance auraient été faites le 27 mars dernier. Ce fut la dernière rencontre du comité de relance. Ce comité a ensuite été exclu du reste des discussions concernant la relance de l'aéroport.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer