Feu vert à la rénovation du Musée des sciences et de la technologie

Une partie importante de la structure actuelle du... (Courtoisie, CCN)

Agrandir

Une partie importante de la structure actuelle du Musée des sciences et de la technologie sera démolie et remplacée par une structure plus moderne.

Courtoisie, CCN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La Commission de la capitale nationale (CCN) a donné son aval, mercredi, au projet de restauration et de modernisation du Musée des sciences et de la technologie.

Il a aussi accepté la version modifiée du Monument national de l'Holocauste, qui doit être érigé au coin Wellington et Booth, près du Musée canadien de la guerre.

Le Musée des sciences et de la technologie a dû être fermé en raison d'une infestation de moisissures. Le gouvernement Harper avait autorisé un projet de 80 millions $ visant à rénover les installations du musée situé à l'angle du boulevard St-Laurent et du chemin Lancaster, à Ottawa. Le projet prévoit qu'une partie importante de la structure actuelle soit démolie et remplacée par une structure plus moderne. Plusieurs éléments et systèmes sont vétustes et seront remplacés.

Lors d'une présentation faite au conseil d'administration, les responsables du dossier à la CCN ont indiqué que le projet doit être réalisé «de façon accélérée», afin qu'il puisse être ouvert le 17 novembre 2017, pour coïncider avec le 50e anniversaire du Musée et le 150e de la Confédération.

Une partie du bâtiment, une ancienne boulangerie, devra être démolie et reconstruite. On prévoit notamment la construction d'un nouveau hall d'entrée, avec imagerie électronique, un système de production d'électricité photovoltaïque occupant 30% de la superficie du toit.

Les appels d'offres pour les travaux devraient être lancés en décembre.

Le Monument sur l'holocauste révisé

Par ailleurs, le projet retenu initialement pour le Monument national de l'Holocauste a dû être révisé, en raison des coûts trop élevés pour sa réalisation.

La nouvelle version présente plusieurs modifications qui devraient permettre de respecter le budget de 8 millions $. Notons que la moitié de la facture sera assurée par le gouvernement fédéral, tandis que l'autre sera épongée par des dons.

Le début de la construction est prévu en mars et doit être complété à la fin 2016. Son inauguration est prévue en avril 2017.

Les concepteurs ont réussi à conserver le concept original en simplifiant certains éléments, incluant la hauteur et l'épaisseur de certains murs et certains matériaux.

Le monument sera accessible 24 heures par jour. Plusieurs commissaires ont émis certaines inquiétudes quant à la sécurité à ce monument, qui sera parmi les plus courus de la capitale.

Sans entrer dans les détails, le premier dirigeant de la CCN, Mark Kristmanson, a indiqué que des mesures sont déjà prévues pour assurer la sécurité des lieux.

De plus, une couche de protection «anti-graffitis» est prévue pour recouvrir le béton, a-t-il expliqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer