Les maires veulent toujours leur place au c.a. de la CCN

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, est... (David Boily, La Presse)

Agrandir

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, est également responsable de la CCN.

David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La décision des libéraux de retourner la responsabilité ministérielle de la Commission de la capitale nationale à la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, «vient renforcer l'intérêt de la présence des maires d'Ottawa et de Gatineau au conseil d'administration», selon le maire gatinois Maxime Pedneaud-Jobin.

Lors de l'assermentation de la ministre, il n'était pas tout à fait clair qui allait être responsable de la CCN, mais la ministre Joly a elle-même confirmé la nouvelle depuis son assermentation mercredi. La CCN a aussi déjà mis la photo de la nouvelle ministre sur son site Internet.

Vendredi, les maires d'Ottawa et Gatineau ont réitéré leur volonté de siéger au conseil d'administration de la CCN.

«Pour moi, il y a une certaine logique que la ministre du Patrimoine canadien soit responsable de la CCN. C'est une bonne nouvelle. Et j'ai aussi compris que la ministre Catherine McKenna aura son mot à dire. Elle connaît bien les dossiers de la région. En même temps, cela renforce l'intérêt de notre présence, les maires d'Ottawa et de Gatineau, au conseil d'administration de la CCN», a déclaré au Droit le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Scénario de rechange

Sous le gouvernement Harper, la CCN était passé dans le portefeuille du ministre responsable de la région au sein du cabinet, d'abord le ministre John Baird, remplacé à son départ de la politique par son collègue Pierre Poilievre, deux députés de la région de la capitale nationale.

«J'aurais préféré qu'une ministre locale agisse à titre de ministre responsable de la Commission de la capitale nationale.»

Jim Watson
maire d'Ottawa

Le maire d'Ottawa, Jim Watson n'a pas caché qu'il aurait aimé que la CCN se retrouve sous la responsabilité de la seule ministre de la région au cabinet, Catherine McKenna. Mais il y voit lui aussi une certaine logique.

«J'aurais préféré qu'une ministre locale agisse à titre de ministre responsable de la Commission de la capitale nationale. Ce n'est pas le cas, mais le meilleur scénario de rechange est la ministre de Patrimoine canadien, parce que ce ministère chapeaute des activités qui sont importantes pour nous comme Bal de neige, le jour du Canada et les célébrations de 2017, a commenté le maire Watson. Mme Joly, a déjà indiqué publiquement qu'elle consulterait Mme McKenna pour les enjeux touchant la CCN. Donc, nous allons travailler avec les deux ministres.»

Le maire de Gatineau avait déjà pu tweeter avec la ministre Joly, qu'il a déjà rencontré une fois lors d'un rassemblement de la Ligue d'action civique à Montréal.

Le maire gatinois a d'ailleurs indiqué qu'il avait un accord écrit de Stéphane Dion sur la demande de siéger au c.a. de la CCN. Il faudra peut-être changer la loi, mais ce n'est pas nécessairement une affaire si complexe, dit-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer