Le milieu communautaire déplore la stagnation de l'aide

Le grand patron du CISSSO, Jean Hébert, a... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le grand patron du CISSSO, Jean Hébert, a rencontré des représentants de plus d'une centaine d'organismes de la région, jeudi, afin de leur présenter la répartition de l'enveloppe budgétaire du Programme de soutien aux organismes communautaires pour l'année 2015-2016.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Table régionale des organismes communautaires autonomes de l'Outaouais (TROCAO) déplore la faible indexation des sommes consenties au milieu par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Outaouais (CISSSO).

Le grand patron du CISSSO, Jean Hébert, a rencontré des représentants de plus d'une centaine d'organismes de la région, jeudi, afin de leur présenter la répartition de l'enveloppe budgétaire du Programme de soutien aux organismes communautaires pour l'année 2015-2016. Cette enveloppe, qui totalise 30 millions de dollars, a été bonifiée de 290000$ grâce à une indexation de 1%.

La directrice générale de la TROCAO, Cindy Jalbert, estime cependant que cette augmentation n'est «pas suffisante», et que l'indexation aurait «au moins» dû être égale à la hausse de l'indice des prix à la consommation. «On aurait voulu que le gouvernement voie l'argent donné dans le communautaire comme un investissement et non comme une dépense, a réagi Mme Jalbert. [...] Les besoins sont encore très grands, et ce manque d'argent là, on le traîne depuis longtemps. L'an dernier, l'indexation était à 0,9%, donc les déficits s'accentuent d'année en année.»

Les organismes étaient tout de même satisfaits de pouvoir rencontrer Jean Hébert, souligne la directrice générale de la TROCAO, puisque cela lui a permis d'en apprendre davantage sur la nouvelle structure organisationnelle du CISSSO.

Le Gîte Ami et la Soupe populaire de Hull ont obtenu cette année un financement supérieur à celui prévu avec une simple indexation. Le CISSSO explique avoir haussé les subventions à ces organismes afin «d'éviter qu'il y ait des trous de services». L'organisme Entre deux roues, qui vient en aide aux personnes à mobilité réduite a pour sa part vu sa subvention être réduite, puisque le CISSSO estime qu'il «n'a pas réalisé l'ensemble des activités pour lesquelles il avait obtenu du financement l'an dernier».

La nouvelle maison de soins palliatifs Le Monarque, dans la Petite-Nation, a pour sa part obtenu une subvention de 408000$ pour 2015-2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer