La présence francophone en Ontario soulignée haut et fort

La CCN n'a nullement l'intention d'enlever la statue... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La CCN n'a nullement l'intention d'enlever la statue de Samuel de Champlain près du théâtre de l'Astrolabe.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est vendredi, et jusqu'à dimanche, que la ville de Penetanguishene ouvre son coeur à la francophonie dans le cadre du grand Rendez-vous Champlain, qui commémore non seulement les 400 ans de présence francophone en Ontario, mais honrera aussi les Premières Nations et les Métis qui ont marqué ces quatre siècles d'histoire.

Ce sont plus d'une dizaine de milliers de festivaliers qui convergeront vers le parc Rotary Champlain Wendat de Penetanguishene pour ce week-end unique.

« La Ville de Penetanguishene est honorée de contribuer à la commémoration de 400 ans d'histoire française en Ontario, a affirmé le maire Gerry Marshall. Avec le Rendez-vous Champlain, nous avons hâte d'accueillir des gens de partout qui auront la chance d'interagir de façon authentique avec les cultures huronne-wendat et française. »

Le Rendez-vous Champlain marque aussi le moment précis où, le 1er août 1615, Samuel de Champlain et son équipage ont été accueillis, guidés et possiblement sauvés par les chefs hurons-wendat. Le grand voyageur est par la suite arrivé en canot sur la baie de Penetanguishene, guidé par l'aventurier français Étienne Brûlé.

Pour le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, Denis Vaillancourt, cet événement sera sans contredit le plus important de l'été pour commémorer le passage de Champlain en terres ontariennes. « Le Rendez-vous Champlain rapproche également les trois communautés qui ont fondé la province et le pays. On parle des peuples fondateurs de la confédération canadienne, soit les Français, les Anglais et les peuples autochtones. »

Le Rendez-vous Champlain comptera non seulement sur la présence de nombreux artistes et artisans, mais également sur plusieurs leaders politiques comme la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, le ministre québécois responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, de même que la procureure générale de l'Ontario et ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur.

« C'est une fête provinciale non seulement pour les Franco-Ontariens, mais pour tous les Ontariens ainsi que nos voisins du Québec. C'est une grande fête, une fête unique et l'on invite tout le monde à célébrer dans leur communauté ou, s'ils le peuvent, venir faire un tour à Penetanguishene », souligne Mme Meilleur.

Le Rendez-vous accueillera également Jean Sioui, chef de la Première Nation Huron-Wendat.

Un legs permanent

Les célébrations du 400e laisseront définitivement leur marque à Penetanguishene, puisque l'on procédera au dévoilement d'une impressionnante statue de bronze de plus de quatre mètres illustrant « La Rencontre » entre le chef huron-wendat Aenon et Samuel de Champlain. Il s'agit d'une oeuvre du sculpteur Tim Shmalz.

Cette statue aura sa place au parc Rotary Champlain Wendat, au coeur de la ville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer