Les BDT veulent prendre du galon

Le vice-président au développement des affaires des BDT,... (ETIENNE RANGER, Archives Le Droit)

Agrandir

Le vice-président au développement des affaires des BDT, Marc Godin (à droite de la photo, aux côtés du président Alain Geoffroy), confirme que le projet est «à l'étude».

ETIENNE RANGER, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Brasseurs du Temps (BDT) souhaitent implanter une brasserie industrielle, incluant une boutique et un salon de dégustation, dans le parc d'affaires des Hautes-Plaines.

Le conseil municipal de Gatineau a approuvé mardi soir un changement de zonage afin d'y permettre l'usage « industrie de la bière ».

Le changement de zonage approuvé par les élus permettrait aux BDT de s'installer au 75, boulevard de la Technologie, dans des « locaux aptes à accueillir des équipements de production industrielle répondant aussi aux besoins d'expansion ». Selon les documents municipaux, la microbrasserie gatinoise « désire augmenter sa capacité de production pour répondre à une demande grandissante dans ce type de marché ».

Le vice-président au développement des affaires des BDT, Marc Godin, confirme que le projet est « à l'étude », et que certaines conditions restent à être remplies avant que le tout ne puisse prendre forme.

Chose certaine, les BDT, installés dans l'ancien château d'eau de la rue Montcalm, ne sont pas en mesure de répondre à la demande pour les bières embouteillées. Ouverte depuis le printemps 2009, la microbrasserie a embouteillé sa première bière, la Dum Dominator, à l'hiver 2011.

« On n'est pas capable de brasser plus où on est actuellement, confirme M. Godin. On n'a pas d'espace, on n'a pas de quai de chargement, donc on ne peut absolument pas augmenter le volume de production. [...] Ce n'est pas adapté à une échelle un peu plus industrielle. »

Les modifications approuvées par les élus de Gatineau permettront aussi aux BDT, à titre d'usage secondaire, d'installer sur place un salon de dégustation où de la nourriture pourrait être servie avec la bière.

Le projet comprendrait également une boutique pour emporter.

La microbrasserie estime que le projet dans le parc d'affaires des Hautes-Plaines pourrait voir le jour d'ici un an et demi, mais reste toute de même ouverte à d'autres options. L'objectif est de quadrupler « graduellement » le volume de production actuel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer