300 étudiants inscrits à l'université franco-ontarienne

Même si la province de l'Ontario n'a toujours pas donné à son aval à la... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Même si la province de l'Ontario n'a toujours pas donné à son aval à la création d'une université « par et pour » les Franco-Ontariens, environ 300 jeunes ont déjà rempli un formulaire d'admission en ligne, à titre symbolique, pour démontrer leur appui envers un tel établissement.

« Le fait même que nous avons déjà été en mesure de récolter autant de demandes d'admission en si peu de temps démontre manifestement que les jeunes veulent pouvoir étudier dans leur langue dans une institution qui leur ressemble. Cela démontre aussi qu'ils sont prêts à se mobiliser pour la création de cette institution », explique Marie-Ève Chartrand, présidente de la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), qui est à l'origine de l'initiative.

L'organisme a demandé à ses membres et toute personne appuyant le projet de faire parvenir leur demande d'admission au ministre de la Formation et des Collèges et Universités de l'Ontario, Reza Moridi. Outre les coordonnées habituelles, le formulaire d'une page demande de préciser le programme d'études les intéressant et l'année où il aimerait entamer leur baccalauréat.

Parmi les inscriptions reçues jusqu'à présent, les jeunes s'intéressent aux domaines tels que la médecine, la neurologie, le génie mécanique, la dentisterie, le théâtre, les sciences politiques, le droit, les communications et l'histoire.

Le formulaire est disponible au http://bit.ly/1Q74USZ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer