Le «p'tit train» pourrait devoir partir de Plaisance

Le train à vapeur devrait rouler dans la Petite-Nation d'ici 2017, mais... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le train à vapeur devrait rouler dans la Petite-Nation d'ici 2017, mais l'ancienne gare de Masson pourrait être mise à l'écart au profit de Plaisance.

La présidente de la Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais (CCFO), Louise Boudrias, a laissé savoir mercredi que le plan prévoyant un trajet entre Masson-Angers et Montebello pourrait s'avérer trop long pour respecter les recommandations des experts du milieu touristique consultés.

La loi fédérale stipule qu'un train à vapeur ne peut rouler à plus de 15 milles à l'heure (24 km/h), a indiqué Mme Boudrias, qui souhaite que le temps de déplacement dans une direction ne dépasse pas 90 minutes.

La préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande, estime toutefois que les conditions imposées par la CCFO sauront être respectées avec le trajet reliant l'ancienne gare de Masson à Montebello.

«Il faut que la grande ville soit dans ce projet-là, a déclaré Mme Lalande. C'est pour ça que nous, on dit que c'est un projet urbain-rural. On va le réussir, et toutes les conditions qu'on nous demande, vous allez voir qu'on va pouvoir dire oui à tout.»

Mme Lalande assure qu'un «promoteur régional», dont l'identité n'a pas été dévoilée, est déjà prêt à s'embarquer dans le projet, et qu'il n'attendait que la décision de la CCFO pour mettre en branle les démarches nécessaires.

La CCFO demande à ce que les responsables du projet dans la Petite-Nation fournissent une réponse aux conditions qu'elle a spécifiées d'ici la fin août.

Deux autres projets étaient sur la table, celui de Wakefield et celui en zone urbaine, vers le lac Beauchamp.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer