Une Ottavienne portée disparue au Népal

Faye Kennedy n'a toujours pas donné signe de... (Twitter)

Agrandir

Faye Kennedy n'a toujours pas donné signe de vie depuis le séisme, samedi.

Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Une Ottavienne est actuellement portée disparue au Népal, au lendemain d'une importante secousse sismique qui a fait au moins 2500 dans ce pays.

Faye Kennedy, 32 ans, était en randonnée au parc Langtang, à quelques dizaines de kilomètres de Katmandou, la capitale népalaise. Sa famille a partagé des informations sur Twitter dans l'espoir d'obtenir une piste pour la retrouver.

Le beau-frère de la disparue, Justin Piché, soutient que la famille est très inquiète, mais garde espoir que Faye Kennedy sera en mesure de donner des nouvelles bientôt. Ils n'ont pas eu de nouvelles d'elle depuis son arrivée au parc Langtand, lundi.

«Des hélicoptères sont en train de chercher le monde là-bas, plusieurs centaines de personnes sont prises dans le parc. Les maisons où les gens restent dans le parc ont été détruites et elle n'avait pas de tente. On est tous très inquiet, évidemment.»

Rappelons qu'un groupe de grimpeurs d'Ottawa s'apprêtait également à conquérir l'Everest. Le leader de l'expédition, Shawn Thompson, a confirmé au Droit que tout le monde se porte bien et est en sécurité, malgré le choc causé par les tragiques événements.

Un autre membre de ce groupe, Harry Binks, offre des mises à jour régulière sur sa page Facebook.

De son côté, le réalisateur d'Ottawa, Elia Saikaly se trouvait au camp de base du mont Everest. Il est également sain et sauf.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer