Vive réaction du couple Cholette-Vallée

Roch Cholette et Stéphanie Vallée sont en couple depuis... (Montage LeDroit)

Agrandir

Roch Cholette et Stéphanie Vallée sont en couple depuis janvier dernier.

Montage LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, et l'animateur vedette du 104,7 Outaouais, Roch Cholette, ont vivement réagi, vendredi, à la divulgation par LeDroit de leur relation de couple.

Mme Vallée l'a fait par le biais de sa page Facebook, tôt en matinée, arguant que la publication de cette information était une intrusion dans sa vie privée.

«J'ai toujours pris soin de protéger ma vie privée, ma bulle, comme je l'appelle, a-t-elle écrit. C'est mon bien le plus précieux. Ce matin (vendredi) je trouve ça bien particulier de me voir en manchette d'un quotidien régional, non pas en raison de mes fonctions, ni de mes dossiers sur lesquels je planche, mais en raison de celui qui a volé mon coeur.»

Ce dernier, Roch Cholette, a profité de l'ouverture de son émission quotidienne pour prétendre que la relation qu'il entretient de manière officielle avec la ministre depuis le début de l'année n'a jamais été cachée. Il a rappelé, comme LeDroit le révélait vendredi, que la direction du 104,7 Outaouais a été mis au fait dès le début de la relation. Le public, lui, n'était toutefois pas au courant de l'existence de cette relation.

«Il y a, depuis le début de notre relation, un mur opaque entre nos deux fonctions, a indiqué M. Cholette. En ondes, j'ai toujours dit ce que je pensais, peu importe si ça devait être contre mes anciens collègues, ou la formation politique que je représentais. J'ai toujours été impartial et libre de commenter l'actualité telle que je la vois, selon mon expérience à moi et selon mon pif politique à moi.»

Dans sa déclaration écrite, la ministre régionale de l'Outaouais ajoute que les politiciens vivent aussi des changements et des bouleversements dans leur vie. «Il y a des trucs, comme la transition d'une séparation, qui se vivent un peu plus facilement en privé, a-t-elle mentionné. Pas tant pour nous que pour nos familles, nos proches, et pour ceux qui ne font pas de politique et qui, indirectement, en paient le prix.»

«Inacceptable», dit le PQ

Ces explications n'ont pas empêché le Parti québécois (PQ) de s'interroger sur les raisons pour lesquelles Roch Cholette et Stéphanie Vallée ont refusé pendant autant de mois de divulguer publiquement leur relation amoureuse.

«La tentative de cacher au public cette information démontre un immense manque d'éthique de la part des partis concernés et évoque un ensemble de questionnement sur les positions du chroniqueur, ainsi que sur le caractère confidentiel des dossiers dont Mme Vallée est responsable», a indiqué le PQ Outaouais par voie de communiqué de presse.

Le PQ est d'avis que devant «autant d'apparences de conflits d'intérêts, la station de radio doit agir afin de maintenir sa crédibilité comme source impartiale d'information pour la population de l'Outaouais». La formation politique estime que dans ce dossier, le statu quo «serait inacceptable».

Au micro de Roch Cholette, le directeur général de la station, Bob Rioux, a répété qu'il n'avait pas à informer le public de la relation amoureuse entre la ministre et son animateur vedette. «Pourquoi ne pas l'avoir annoncé? Parce que la vie privée de nos employés, ça ne nous regarde pas, a-t-il affirmé. Notre responsabilité est de nous assurer que tu ne te places pas en conflit d'intérêts et ainsi protéger le public.»

Cette position du directeur général du 104,7 Outaouais va à l'encontre des recommandations et des positions de spécialistes en éthique journalistique, parmi les plus réputés au Québec, cités vendredi dans LeDroit.

De son côté, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) section Outaouais a rappelé que son rôle n'est pas celui d'un tribunal déontologique. «Il revient au Conseil de presse de se pencher sur ce cas advenant qu'une plainte soit déposée», a précisé l'organisation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer