Service incendie: Val-des-Bois et Bowman s'entendent

Après des mois de mésentente, les administrations de Val-des-Bois et Bowman... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après des mois de mésentente, les administrations de Val-des-Bois et Bowman viennent de conclure un nouveau pacte intermunicipal encadrant la gestion et le partage des coûts liés au service de protection contre les incendies desservant les deux villages.

L'entente entrera en vigueur à compter du 1erjanvier 2016 et assurera un partage équitable entre chaque citoyen des deux communautés quant aux frais d'opération associés au fonctionnement de la brigade de pompiers composée de 18 sapeurs.

Le document prévoit que la gestion du service incendie soit transférée entièrement à Val-des-Bois. Quant à Bowman, elle devra payer des frais de gestion annuels de 8% dans le cadre du budget d'exploitation de la brigade. Elle devra aussi débourser 4% sur tout achat d'équipement et de matériel débordant du cadre budgétaire. Pour le reste de l'année 2015, l'ancienne entente prévaudra, mais cette clause de 4% s'appliquera.

En novembre dernier, le maire de Bowman, Michel David, avait fait une sortie pour décrier la situation après que les négociations aient achoppé. Les deux municipalités voisines, situées au nord de Buckingham, n'arrivaient pas à s'entendre sur ce dossier. L'administration de Bowman réclamait un nouveau protocole puisque le précédent avait été signé en 2000, au moment où le contexte démographique était similaire sur les deux territoires.

Or, depuis quelques années déjà, Bowman se trouvait à être pénalisée puisque l'entente en vigueur prévoyait un partage égal «50/50» des frais d'exploitation du service entre les deux municipalités, même si Val-des-Bois compte aujourd'hui 1435 contribuables, alors qu'on en dénombre 1022 à Bowman.

À titre représentatif, le budget d'opération 2015 du service concerné se chiffre à 93800$. Chaque citoyen de Bowman paie 68,87$, alors que la contribution du citoyen de Val-des-Bois se chiffre à 49,68$.

«Le partage des coûts sera maintenant fait de façon juste et équitable sur la base du nombre de contribuables des deux municipalités, plus précisément sur ce qu'on appelle les fiches taxables. Chaque citoyen des deux côtés paiera exactement le même montant à partir de l'an prochain», a commenté le maire David à propos de l'entente.

Les deux villages partagent plusieurs services. D'ailleurs, des pourparlers sont en cours entre les deux municipalités pour la gestion notamment de la bibliothèque et de l'entretien de certaines infrastructures de sports et de loisirs.

Si des rumeurs de projet de fusion courent depuis déjà un certain temps au sein des deux communautés, les deux maires ne s'entendent visiblement pas sur la question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer