Le français à l'honneur

Le drapeau franco-ontarien... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le drapeau franco-ontarien

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Journée internationale de la Francophonie a été soulignée par des ténors de l'Ontario français, du Canada et du monde vendredi.

«Cette journée du 20 mars est un moment privilégié pour célébrer la langue française et pour la faire rayonner en la pratiquant et en la partageant autour de nous. Cette journée de célébrations de la Francophonie doit également permettre à tout un chacun de se souvenir de notre histoire et de notre héritage commun. Avec les 400 ans de présence française en Ontario que nous fêtons cette année, il est d'autant plus important de reconnaître l'apport inestimable de la francophonie à la province», a déclaré Denis Vaillancourt, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO).

«En tant que francophones en situation minoritaire, nous devons continuer à promouvoir cette langue qui est la nôtre et à vivre notre quotidien en français. Il est de notre responsabilité de partager le français autour de nous, de l'afficher, de le pratiquer et de le mettre en valeur», a-t-il ajouté.

La présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a tenu à souligner non seulement la francophonie, mais la langue française.

«Chacune a sa valeur, bien entendu. Mais une langue ne prend tout son sens que lorsqu'on la fait vivre dans le concret, lorsqu'on en fait le véhicule de ses idées, de ses aspirations, de ses passions, lorsqu'on l'utilise pour faire des affaires, créer ou vaquer à ses occupations quotidiennes. C'est dans cet espace-là que réside la francophonie», a-t-elle signalé.

«Chaque fois que vous utilisez le français dans votre vie de tous les jours, vous posez un geste beaucoup plus important que vous le pensez. Même si ce n'est qu'un Hello, bonjour au magasin, vous faites savoir que vivre et s'affirmer en français, dans ce pays, est normal.»

Pour une première fois en sa qualité de Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean a aussi fait part de ses souhaits en ce jour de célébration.

«Ce que nous fêtons à l'occasion de la journée du 20 mars, ce n'est pas seulement le partage d'une langue. Ce que nous fêtons, ce sont les missions, les valeurs et les revendications dont nous a investie cette langue année après année, à travers la francophonie.»

Nicolas Chapuis, l'ambassadeur de France au Canada... (Martin Roy, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Nicolas Chapuis, l'ambassadeur de France au Canada

Martin Roy, LeDroit

L'ambassadeur français lance une flèche au premier ministre Harper

L'ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, a lancé une flèche au premier ministre du Canada, Stephen Harper, dans le cadre de la Journée internationale de la Francophonie.

M. Chapuis a commencé son discours durant la cérémonie d'ouverture du Festival du film de l'Outaouais avec ce subtil crochet.

«Ce matin, Journée internationale de la Francophonie, votre premier ministre a envoyé un petit message pour énoncer une évidence: "Canada was born in French"», a ironisé le diplomate sous les applaudissements de la foule. Il a poursuivi en rappelant les exploits de Samuel de Champlain et le 400e anniversaire de son passage sur la rivière des Outaouais, l'an dernier.

Nicolas Chapuis est l'ambassadeur de la France au Canada depuis le 4 février dernier. Il a remplacé Philippe Zeller qui a été en poste de septembre 2011 à février 2015.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer