Des mois de chantier sur le pont des Draveurs

Le pont des Draveurs, à Gatineau, se transformera... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le pont des Draveurs, à Gatineau, se transformera en important chantier le 28 mars prochain.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La patience sera bientôt de mise pour les 107000 automobilistes qui empruntent chaque jour le pont des Draveurs, et ce, pour plusieurs mois.

Le pont de l'autoroute 50, de loin le plus sollicité de l'Outaouais, sera le théâtre d'importants travaux dès le 28 mars prochain. À terme, ce sera le tablier entier du pont qui sera remplacé.

L'essentiel du chantier, évalué à 22 millions $, devrait s'étaler sur huit mois et prendre fin en décembre.

«Dès le début avril, on procédera à la démolition de la dalle du pont», explique Normand Chevalier, chef de service des projets du ministère des Transports du Québec (MTQ) en Outaouais. La structure construite en 1972 a atteint la fin de sa vie utile, dit-il. «La dalle a quand même 40 ans d'âge. [...] Une réfection majeure s'imposait.»

Une voie sur les six que compte le pont sera fermée en tout temps, tout comme la bretelle qui permet de passer de la rue St-Louis à l'autoroute 50 Ouest.

Trois voies devraient toujours être disponibles dans la direction de l'heure de pointe (vers l'ouest en avant-midi, vers l'est en après-midi). Les changements de voies seront effectués à 11h et 23h.

«Il y aura des travaux sept jours par semaine, 24 heures par jour», affirme M. Chevalier.

Questionné sur les retards qui pourraient toucher cet important chantier, le chef de service du MTQ a voulu se faire rassurant. «Il y aura imposition de pénalités (à l'entrepreneur responsable du chantier) si les délais ne sont pas respectés. [...] Les pénalités varient de 1000 à 10000 $ par jour, tout dépendant de la gravité de la faute et des circonstances.»

Congestion à prévoir

Au MTQ, on s'attend à de la congestion plus lourde sur l'autoroute 50, du moins jusqu'à ce que les automobilistes ajustent leurs habitudes. «La période la plus critique sera les deux premières semaines, estime M. Chevalier. Les gens auront ensuite tout l'été pour s'habituer.»

Le chef de service du MTQ invite du même souffle les gens à trouver des solutions de rechange à «l'auto en solo».

Il admet toutefois que la fermeture de la bretelle d'accès de la rue St-Louis compliquera la vie des citoyens du secteur. Ces derniers devront passer par le boulevard de la Gappe pour accéder à l'autoroute 50 Ouest. «La bretelle se prolonge sur le pont, jusque sur le chantier. Pour des raisons de sécurité, on ne peut pas la maintenir ouverte», explique-t-il.

«Le ministère va mettre en place toutes les mesures possibles pour atténuer les impacts. [...] On travaille en étroite collaboration avec la Ville de Gatineau sur le sujet», assure M. Chevalier.

Les travaux devraient prendre une pause une fois l'hiver arrivé. Les six voies du pont des Draveurs et la bretelle St-Louis seront alors rouvertes à la circulation. Si l'échéancier est respecté, les touches finales - asphaltage, marquage, etc. - seront faites au printemps et à l'été 2016.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer