130 millions $ injectés dans les routes de l'Outaouais

Les ministres Robert Poëti et Stéphanie Vallée étaient de... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les ministres Robert Poëti et Stéphanie Vallée étaient de passage à Gatineau jeudi. Ils sont accompagnés sur la photo des députés Marc Carrière et Alexandre Iracà.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Québec investira 130,9 millions$ dans le réseau routier de l'Outaouais au cours des deux prochaines années, a annoncé, jeudi, le ministre des Transports du Québec (MTQ), Robert Poëti.

La part la plus importante de l'enveloppe ira à la conservation des structures comme les ponts, les ponceaux et les échangeurs, soit un montant de 80,1 millions$. Un montant de 29,4 millions$ ira à la réfection de la chaussée, 16,8 millions$ permettront d'améliorer le réseau routier et 4,6 millions$ serviront au développement du réseau.

Le ministre Poëti a précisé que ces sommes résulteront en 80 chantiers dans la région d'ici 2017. «Des cônes orange, vous allez en voir», a-t-il lancé. Tout près de 900 emplois seront créés ou maintenus grâce à ces investissements et 22 structures recevront l'attention des travailleurs.

Le ministre Poëti a précisé que deux critères ont guidé le MTQ dans le choix de ses investissements; le maintien de la qualité du réseau routier et la sécurité.

«Un mort ou un blessé sur nos routes est un mort ou un blessé de trop.»

Robert Poëti
ministre des Transports du Québec

«Sur ce point, nous ne faisons aucun compromis, a insisté le ministre. Un mort ou un blessé sur nos routes est un mort ou un blessé de trop.» Il a toutefois souligné l'amélioration du bilan en 2014, alors que 400 personnes ont trouvé la mort sur les routes du Québec. «La dernière fois que nous avions eu un tel bilan, c'était en 1945, alors qu'il y avait 200000 véhicules sur les routes. Nous en comptons présentement plus de six millions.»

Pont des Draveurs

La ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, a précisé que le renforcement et la réfection tablier du pont des Draveurs, sur lequel roulent 107000 véhicules chaque jour, représentaient le plus important chantier routier dans la région d'ici 2017. «Il y a déjà eu des travaux sous le pont, mais l'essentiel du travail doit débuter ce printemps et le chantier s'échelonnera pendant un an.

En campagne électorale, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, avait laissé entendre qu'il était prêt à considérer l'élargissement de l'autoroute 50 afin d'y améliorer la sécurité. Les affirmations du ministre Poëti à cet effet ne laissent pas présager une autoroute 50 à quatre voies avant très longtemps.

«L'ensemble des évaluations doit être basé sur la réalité, a soutenu le ministre des Transports. Dans un premier temps, c'est la fluidité qui justifie un élargissement. Les voies de dépassements font actuellement très bien le travail sur cette autoroute. Quant à la sécurité, nous avons ajouté des bandes rugueuses au milieu de la chaussée et nous travaillons sur l'éclairage à certains endroits. La possibilité d'élargir la 50 est à l'étude, nous l'évaluons. Il n'apparaît toutefois pas qu'il y a un problème de fluidité actuellement.»

La 148 demeurera ouverte

La Petite-Nation peut pousser un soupir de soulagement. La route 148 restera ouverte à la circulation pendant la réfection du pont de Plaisance.

Une pétition de plus de 400 noms et des pressions politiques des 24 municipalités de la MRC contre la fermeture de la 148 pendant les travaux ont convaincu le ministre et la Direction régionale du ministère des Transports du Québec de trouver une solution.

«Non seulement la MRC Papineau a fait une pétition, mais les citoyens en ont aussi fait une, a noté la préfète de la MRC Papineau, Paulette Lalande. Tout le monde s'est mobilisé pour ne pas que ce pont ferme. Le développement de notre région en aurait pris un sale coup. C'est toute la Petite-Nation qu'on aurait prise en otage. Ça aurait été vraiment néfaste pour nous.»

Le ministre Robert Poëti a admis qu'un détour par l'autoroute 50 aurait été «catastrophique». Le député de Papineau, Alexandre Iracà, a précisé que la solution trouvée par le MTQ pour continuer de permettre la circulation sur la 148 sera dévoilée au cours des prochains jours.

- Mathieu Bélanger et Benoit Sabourin

Principaux chantiers routiers

en Outaouais (2015-2017)
EndroitNature des travauxCoût estimé
Pont des DraveursRéfection et renforcement du pontEntre 10 et 25 millions $
Route 148Reconstruction de la route entre les chemins Terry-Fox et MapleEntre 5 et 10 millions $
Montée PapineauRéfection de la chaussée du chemin Malo sur 1,5 km vers le sudEntre 5 et 10 millions $
Chemin du PontReconstruction du pont de GracefieldEntre 5 et 10 millions $
Autoroute 5Réfection de la chaussée entre les routes 366 Ouest et 366 Est
Entre 1 et 5 millions $
Source: MTQ
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer