Bons ponts, mauvaises chaussées

Quand on se regarde, on se désole, quand on se compare, on se console, dit... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand on se regarde, on se désole, quand on se compare, on se console, dit l'adage bien connu. Les citoyens de l'Outaouais ont de quoi se consoler en se déplaçant sur le réseau régional du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Cela pourrait en surprendre plusieurs, mais la région profite des infrastructures routières les mieux entretenues de toute la province. L'Outaouais est loin devant, au premier rang, pour la proportion de ses ponts, ponceaux et échangeurs routiers en «bon état», selon un bilan exhaustif publié par le MTQ sur l'état de ses infrastructures.

Avec 83% de ses 282 structures en «bon état», l'Outaouais fait beaucoup mieux que l'ensemble de la province, dont la moyenne des infrastructures en «bon état» ne dépasse pas 71%. Le MTQ n'est pas friand des comparaisons entre les régions, puisque plusieurs éléments peuvent avoir un impact sur l'état des infrastructures, comme la nature des sols, les conditions climatiques et le volume de circulation.

Un élément de réponse émane toutefois du bilan du MTQ pour expliquer la qualité des infrastructures dans la région. Il s'agit de l'âge des constructions. Les infrastructures routières de la région ont, en majorité, été construites dans les années 1970 (33%) et 1980 (15%).

La porte-parole du MTQ en Outaouais, Karine Sauvé, précise aussi que de nombreux investissements ont été faits dans la région au cours des dernières années pour entretenir le parc d'infrastructures. C'est notamment le cas sur l'autoroute 50, pour le pont enjambant la rivière La Blanche, sur la route 107, pour le pont enjambant la rivière Gatineau à Maniwaki, sur le boulevard des Hautes-Plaines, pour le pont passant par-dessus l'autoroute 5, et sur le boulevard Fournier, où le pont Lady-Aberdeen a fait l'objet de réfections majeures.

Moins glorieux sur les chaussées

L'Outaouais brille toutefois moins au chapitre de l'état de ses chaussées. La proportion de chaussées en «bon état» n'atteint que 78,8%, ce qui lui confère la 10e position au Québec. La région se retrouve toutefois pile sur la moyenne provinciale.

Il ne faut toutefois pas confondre le réseau routier du MTQ et celui de la Ville de Gatineau, qui lui est en bien piètre état. Le réseau de chaussées du MTQ compte environ 1500 kilomètres. Ce sont les routes collectrices du MTQ qui sont en plus mauvais état et qui plombent le résultat régional.

Une étude faite sur le réseau routier de la Ville de Gatineau - et rendue publique il y a un an - révélait que le tiers des 1337 kilomètres de routes municipales se situait sous le seuil minimal acceptable.

État des infrastructures du MTQ:

 les meilleures régions

1 - Outaouais: 83,3% en «bon état»

2 - Bas-Saint-Laurent: 79,8% en «bon état»

3 - Gaspésie: 78,9% en «bon état»

4 - Mauricie: 77,3% en «bon état»

5 - Québec: 76,6% en «bon état»

Moyenne québécoise:

71,2% en «bon état»

État des chaussées du MTQ:

les pires régions

1 - Nord-du-Québec: 61,3% en «bon état»

2 - Côte-Nord: 69,6% en «bon état»

3 - Chaudière-Appalaches: 73,9% en «bon état»

4 - Bas-Saint-Laurent: 75,6% en «bon état»

5 - Ouest de la Montérégie: 76,7% en «bon état»

6 - Saguenay: 78,1% en «bon état»

7 - Outaouais: 78,8% en «bon état»

Moyenne québécoise: 

79% en «bon état»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer