Bal de neige s'enflamme

Le feu était un élément central de la... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le feu était un élément central de la cérémonie d'ouverture du Bal de neige.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La cérémonie d'ouverture du Bal de neige pouvait difficilement être plus dans la contradiction.

Le feu était un élément central du spectacle. Que ce soit un groupe de danseur qui maniait l'élément d'impressionnante façon ou la torche glacée allumée aux alentours de 19h45, les flammes étaient omniprésentes. La chaleur humaine se dégageait également de la foule composée de petits et de grands.

Pourtant, c'est le froid glacial qui aura certainement retenu l'attention durant la cérémonie. Avec une température ressentie de -30°C, c'est peu étonnant.

Le coanimateur de la soirée et multiple médaillé olympique en cyclisme, Curt Harnett, s'en confessait après l'événement, ce n'était pas chaud sur la scène non plus. «Avec les lumières, c'était peut-être un peu moins froid. [...] Je suis assez frileux, c'est pour des journées comme ça que j'ai choisi les sports d'été», lance l'athlète retraité à la blague.

La présence de M. Harnett n'était pas anodine, il est le chef de mission du Canada en vue des Jeux panaméricains qui se tiendront cet été, à Toronto. Avec un événement comme celui-là et la Coupe du monde féminine de la FIFA, c'est l'année du sport au Canada et c'est souligné de façon importante au Bal de neige.

Des sculptures de glace et d'autres oeuvres d'art représentant le sport étaient installées au parc de la Confédération.

Au Domaine des Flocons, la ringuette, le ski alpin et la planche à neige auront leur place, tout au long du week-end, en plus de parties de soccer sur neige.

«C'est la clé, les villes partout au pays doivent encourager leurs résidents à sortir, s'amuser et tirer avantage de l'hiver plutôt qu'hiberner, soutient Curt Harnett. De coanimer la cérémonie durant l'année du sport [...], avoir cette opportunité de faire la promotion du sport dans notre capitale, je n'ai même pas eu à y penser pour accepter l'invitation.»

Les sports seront en vedette, mais comme c'est le cas chaque année, Patrimoine Canada met l'accent sur l'histoire canadienne.

Plusieurs activités en lien avec le 200e anniversaire de John A. Macdonald, le «premier» premier ministre du Canada, sont organisées.

Des membres de la Société écossaise d'Ottawa se rendront au parc de la Confédération, samedi matin, en patinant sur le canal Rideau en kilt. Sur place, un spectacle pour rappeler les origines écossaises de Sir Macdonald devrait faire bouger la foule. Des conteurs seront également présents au Domaine des Flocons pour raconter, autour d'un feu de camp, les grands moments de la vie de ce politicien.

«Oui, Bal de neige, c'est la fête de la capitale en hiver. Mais pour le ministère du Patrimoine, ce qui est important d'ajouter à ça, c'est d'assurer que les gens aient l'occasion de partager notre histoire», explique le porte-parole de Patrimoine Canada, Charles Cardinal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer