Le Gîte Ami répond aux doléances des itinérants

Les dirigeants du Gîte Ami, dont le président... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Les dirigeants du Gîte Ami, dont le président Gilles Cloutier (au centre), ont répondu mercredi aux doléances présentées par un groupe d'itinérants.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Gîte Ami a répondu, mercredi, à la pétition déposée par un groupe d'usagers qui demandait la mise sous tutelle de l'organisme.

Le directeur général Luc Villemaire soutient qu'il interprète la sortie publique de ces itinérants comme un cri du coeur. Il reconnaît également que certains problèmes soulevés par la pétition sont réels, mais soutient qu'un manque de financement et que la mission de l'organisme l'empêchent de les régler.

Les sans-abri qui critiquent la direction du Gîte dénoncent des problèmes de salubrité et le besoin d'un refuge stable.

Selon M. Villemaire, le refuge d'urgence n'a pas les moyens pour engager un concierge à temps plein, et que la hausse de l'activité dans les locaux est venue compliquer la tâche des employés et des bénévoles pour le nettoyage. Il ajoute que son organisme fonctionne avec les deux-tiers du budget qui lui serait nécessaire pour bien fonctionner.

Le directeur général du Gîte Ami rappelle également que son organisme limite l'accueil à 15 nuits par mois - sauf en temps de froid extrême - pour encourager les usagers à se prendre en main.

Les itinérants derrière la pétition, rencontrés après la conférence de presse de la direction du Gîte, ont réitéré leur souhait de voir une nouvelle administration pour l'organisme. Ils affirment avoir perdu confiance envers le conseil d'administration et Luc Villemaire.

Plus de détails dans LeDroit du 22 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer