Lutte contre l'itinérance

La nouvelle approche dénoncée en Outaouais

Le Collectif régional de lutte à l'itinérance en... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le Collectif régional de lutte à l'itinérance en Outaouais dénonce la nouvelle approche mise de l'avant dans l'entente Canada-Québec sur la lutte contre l'itinérance.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le Collectif régional de lutte à l'itinérance en Outaouais dénonce la nouvelle approche mise de l'avant dans l'entente Canada-Québec sur la lutte contre l'itinérance qui accentuera encore davantage la pression sur les services communautaires dans la région.

Après avoir coupé plus de 65 000 $ aux organismes communautaires de la région financés par le programme Stratégie de partenariats de la lutte contre l'itinérance (SPLI), la nouvelle orientation appelée Logement d'abord, consacrera désormais 40% des fonds reçus en Outaouais à une approche qui ne cadre pas avec les priorités régionales établies depuis plusieurs années.

Selon le Collectif de lutte à l'itinérance en Outaouais, les groupes qui recevaient du financement du SPLI vont inévitablement connaître de nouvelles coupures en 2015-2016 et les années subséquentes.

Plus de détails à venir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer