Entraide familiale de l'Outaouais interrompt ses activités

Jenny Villeneuve, présidente d'Entraide familiale Outaouais, et Jean-Luc... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Jenny Villeneuve, présidente d'Entraide familiale Outaouais, et Jean-Luc Morissette, directeur général de l'organisme.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'organisme Entraide familiale de l'Outaouais (EFO) est forcée d'interrompre temporairement ses activités en raison d'une «situation financière difficile» qui sévit depuis l'été dernier.

L'arrêt des activités se fera à compter de ce vendredi, et ce pour une durée indéterminée. Les cinq employés permanents d'EFO ont appris la nouvelle mardi matin. «Malgré les inconvénients qu'entraînera cette situation pour les employés et pour les usagers, cet arrêt temporaire des opérations permettra à EFO de prendre du recul et d'étudier des pistes de solutions pour l'avenir, indique l'organisme dans un communiqué. En effet, afin de poursuivre ses opérations, Entraide familiale de l'Outaouais devait combler, pour l'année en cours, un manque à gagner de 60 000$.»

Fondé en 1982, l'organisme communautaire a pour mission de donner des meubles, appareils ménagers et vêtements aux personnes démunies de l'Outaouais.

Le conseil d'administration de l'organisme dit explorer diverses pistes de solution afin de préparer un plan de relance. «La possibilité de s'associer à un autre organisme du milieu pour partager ses locaux et certaines tâches administratives» est notamment envisagée.

Les citoyens qui bénéficiaient du soutien d'EFO sont invités à communiquer avec leur CLSC pour les besoins urgents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer