Autoroute 50: Louis-Joseph Papineau évoqué

Le nom de Louis-Joseph Papineau a été proposé... (Archives LeDroit)

Agrandir

Le nom de Louis-Joseph Papineau a été proposé pour l'autoroute 50.

Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après Maurice Richard et Guy Lafleur, c'est au tour de Louis-Joseph Papineau d'être associé au futur nom de l'autoroute 50.

La Société historique Louis-Joseph-Papineau (SHLJP) s'immisce dans le débat entourant la désignation de la voie rapide qui relie Gatineau à Mirabel et demande à la Commission de toponymie du Québec (CTQ) de prendre en considération le nom de l'ancien seigneur de la Petite-Nation afin de nommer la 50 autoroute Louis-Joseph-Papineau.

L'organisme membre de la Fédération des sociétés d'histoire du Québec a fait savoir hier qu'elle avait soumis une demande auprès de la CTQ à cet égard, pas plus tard que la semaine dernière. Selon la SHLJP, le nom de Louis-Joseph-Papineau représente un choix logique en raison du caractère historique de cet homme politique décédé en 1871 à Montebello.

Parmi les arguments qui sous-tendent leur demande, les membres de l'organisme font valoir que ce dernier a été une figure politique de toute première importance en Outaouais et qu'il a également contribué au développement de la Petite-Nation. Celui-ci a aussi été orateur à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada, député du comté de Deux-Montagnes et défenseur et promoteur des institutions démocratiques, entre autres, affirme la société.

«Ce n'est pas un nom d'une seule qualité. Il a été un orateur, un intellectuel et un politicien acharné. C'est sans parler du patriote qu'il a été. Il y a plusieurs raisons qui motivent cette proposition et qui nous font croire que les gens de la Petite-Nation et de l'Outaouais verraient d'un bon oeil le fait d'appeler l'autoroute 50 l'autoroute Louis-Joseph-Papineau», a indiqué hier le vice-président de la SHLJP, Robert Delorme.

M. Delorme souligne que l'organisme espère du même coup mobiliser les acteurs de l'Outaouais autour de cette suggestion. La MRC Papineau sera prochainement sollicitée, tout comme les organisations patrimoniales de la région, afin d'appuyer le projet.

En novembre, l'ancien conseiller municipal de la Ville de Hull, Claude Bonhomme, et le président d'InnovaCom Marketing & Communication, André Guibord, ont ramené sur la place publique la proposition de nommer l'autoroute 50 en l'honneur de Maurice Richard, un projet qui avait été mis sur la table en 2000 et qui s'était évaporé avec la fusion municipale de 2001.

Depuis, le maire de Thurso, Benoît Lauzon, a notamment suggéré que le principal lien routier entre la grande région de Montréal et Gatineau soit baptisé en l'honneur du célèbre numéro 10 du Canadien, Guy Lafleur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer