Une météo déboussolante ce week-end

Le mercure pourrait indiquer jusqu'à 12°C dimanche, selon... (Archives Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le mercure pourrait indiquer jusqu'à 12°C dimanche, selon Environnement Canada.

Archives Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ceux qui sont facilement déboussolés devraient rester à la maison ce week-end. Dame Nature nous en fera voir de toutes les couleurs et de toutes les températures.

Le mercure sera le premier à ne plus savoir où donner de la tête. Environnement Canada prévoit qu'en 24 heures, la température extérieure devrait passer de -8°C, samedi, à 12°C, dimanche.

Comme l'explique le météorologue d'Environnement Canada, Yvan Dubé, ce changement drastique est en grande partie provoqué par la provenance des vents.

«Les vents d'est vont amener plus d'air froid dans le système de haute pression qui est sur le Québec. Lorsque le système va traverser et que les vents vont virer au secteur sud, c'est là que le temps chaud va pouvoir s'infiltrer sur la région.»

Mais avant que le mercure ne grimpe de façon spectaculaire, la neige sera de la partie de façon importante, samedi après-midi. Jusqu'à 15 centimètres de flocons pourraient s'accumuler sur le sol de la région.

Pelleter en vitesse

Toutefois, les gens de la région auront à peine le temps de sortir leur pelle ou de démarrer leur souffleuse. Les précipitations se transformeront graduellement en pluie verglaçante en soirée et dans la nuit de samedi à dimanche. 

La pluie prendra le relais dimanche matin et de façon intermittente au courant de la journée, selon Environnement Canada. En mélangeant cette pluie au temps chaud, la neige accumulée samedi ne devrait pas faire long feu.

M. Dubé met en garde les automobilistes en ce qui a trait aux conditions routières difficiles, d'abord avec la neige, mais également avec la pluie verglaçante qui devrait rendre les routes plutôt glissantes. «Ça va glacer en masse», résume-t-il.

Dimanche soir et au courant de la nuit, la chaleur disparaîtra aussi rapidement qu'elle arrivera dans la région de la capitale nationale, samedi. «Après le système, les vents virent au nord-ouest et c'est là qu'un nouveau refroidissement se produit», explique Yvan Dubé.

Pour l'instant, il est difficile de déterminer quel sera l'impact de ce refroidissement soudain, explique le météorologue d'Environnement Canada. Selon lui, si la pluie ne se maintient pas de façon importante, il serait surprenant qu'un nouveau gel survienne sur les routes.

«Pour que ça gèle, il faut qu'on ait des refroidissements très rapides et il faut qu'il y ait eu des précipitations [...], ce qui pourrait être le cas. [...] Ce n'est pas si fréquent que ça que les situations de gel soudain se produisent.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer