Après la grisaille, le froid

Avec des maximums avoisinant les -12 °C dès lundi,... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Avec des maximums avoisinant les -12 °C dès lundi, le retour en force de l'hiver sera coordonné avec l'arrivée du Nouvel An. Le contraste sera frappant avec les températures d'hier, qui oscillaient autour de 7 °C.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bing Crosby rêvait d'un Noël blanc, il sera donc bien attristé par celui qu'a connu la région de la capitale nationale.

La température se rapprochait bien plus d'un 25 avril que d'un 25 décembre, si bien qu'à peu près toute la neige accumulée s'en est allée.

Une température extérieure qui a atteint 7 °C dans la nuit de mercredi à jeudi, accompagnée de pluie et d'orages qui auront réussi à éliminer le manteau blanc revêtu par les trottoirs, les arbres et les toits.

La nuit de Noël, particulièrement, a été marquée par de forts vents dans la vallée de l'Outaouais et des éclairs ont été aperçus dans l'ouest d'Ottawa.

D'ailleurs, plusieurs internautes de la région ont décrit leur surprise sur les réseaux sociaux, dont Twitter. Plusieurs ont souhaité un «Joyeux printemps à tous» en utilisant le mot-clic #Ottawa, peu après 1 h.

Noël 2014 a d'ailleurs été l'un des plus chauds jamais enregistrés, une chaleur jamais vue depuis le Noël de 1982.

Environnement Canada prévoit des nuages jusqu'à dimanche, ainsi que de faibles précipitations de pluie ou de neige fondante. Le mercure passera de 4 °C aujourd'hui, à 1 °C, dimanche.

Grise, morose et trop chaude pour cette période de l'année, la semaine qui se termine emportera avec elle un bien triste système météorologique. La bonne nouvelle, c'est qu'elle fera place au soleil, dès lundi, dans le froid.

Le retour de l'hiver

Avec des maximums avoisinant les -12 °C et des minimums pouvant atteindre -19 °C, dès lundi, jusqu'à mercredi, le retour en force de l'hiver sera ainsi coordonné avec le Nouvel An.

Pour certains, non seulement Noël n'était pas blanc, mais il se déroulait carrément dans le noir. Des rafales de 60 km à l'heure ont provoqué des pannes de courant, des deux côtés de la rivière.

L'Outaouais comptait quelque 700 abonnés d'Hydro-Québec privés de courant, le matin de Noël. Dans la province, un peu plus de 24000 clients ont manqué d'électricité. Des équipes ont rétabli le courant pendant toute la journée d'hier.

Hydro Ottawa ne rapportait aucune panne, mais dans l'Est ontarien, de Carleton Place à Hawkesbury, 3700 foyers ont été plongés dans le noir, a confirmé Hydro One.

Ce sont 30000 foyers ontariens qui ont manqué d'électricité, les 24 et 25 décembre

Ailleurs au pays

Ailleurs au Québec, des rafales ont atteint 90 km/h sur les villes situées en bordure du fleuve Saint-Laurent.

La Gaspésie sera la dernière à goûter au cocktail météo. «Pour trouver un peu de neige, il faut se rendre à Waskaganish ou à la Baie-James», a expliqué le météorologiste Maxime Desharnais. L'est de la province devrait aussi recevoir quelques flocons.

Des rafales ont pu atteindre 100 km/h dans les régions à découvert situées à proximité des Grands Lacs, ainsi que dans les secteurs montagneux. Ces vents sont suffisamment forts pour endommager les arbres, briser des branches d'arbre, déraciner des arbres et causer des pannes d'électricité par endroits, prévient Environnement Canada.

La rivière Yamaska, en Montérégie, a commencé à sortir de son lit. Elle était sous surveillance de la Sécurité civile.

D'autres cours d'eau ont été observés de près. C'est le cas des rivières St-François et de l'Acadie, en Estrie, de la Ste-Anne, près de St-Raymond de Portneuf, dans la région de Québec.

Les cours d'eau de l'Outaouais ne représentaient pas de menace immédiate hier.

Avec Julien Paquette et La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer