Un défilé de Noël chaleureux dans le secteur Aylmer

Le père Noël en a mis plein la... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Le père Noël en a mis plein la vue aux petits comme aux grands, bien heureux de jouir d'une température tolérable lors du défilé de cette année.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pas de doute, la chaleur humaine et la bonne humeur étaient au rendez-vous au défilé du père Noël de Gatineau.

Il n'y avait qu'à voir les larges sourires sur les milliers de visages d'enfants et d'adultes pour s'en convaincre. La parade lumineuse en a mis plein la vue aux petits comme aux grands qui devaient se réjouir d'avoir une température tolérable après le temps glacial lors du défilé de l'an dernier.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, observait les chars passer au stand des juges avec un air émerveillé. Le véhicule de l'école du Vieux-Verger, rempli de frimousses, passait au moment où LeDroit l'a croisé. «Ça va être dur à battre ça, c'est beau de voir tous ces enfants-là!» s'est-il exclamé.

Selon M. Pedneaud-Jobin, le défilé est un événement qui donne un sens de la communauté aux gens de Gatineau. «On fait rêver les enfants dans leur quartier. C'est même une façon d'unifier Gatineau, les gens viennent de tous les secteurs pour voir ça. On a une communauté bien dynamique à Aylmer», explique le maire.

L'art de se rassembler, Benoit Séguin et François Charbonneau l'ont bien compris. Plutôt que d'aller au défilé à reculons pour accompagner leurs enfants, les deux amis ont décidé de joindre l'utile à l'agréable.

Bien installés au parc Commémoratif - illuminé de façon colorée pour l'occasion -, ils organisent leur petit tailgate, maintenant une tradition pour eux. D'année en année, ils agrandissent leur petit groupe en invitant leurs amis à attendre le char du père Noël, hot-dog et chocolat chaud à la main. «On demande à nos amis d'amener leurs saucisses et leurs boulettes, rien de compliqué. On fait cuire ça et on s'amuse. Ça nous permet de nous réchauffer en même temps», lance M. Séguin d'un ton festif.

Les enfants ne sont pas bien loin, mais ils sont davantage préoccupés par le passage du père Noël que par la grille, souligne Benoit Séguin. Bientôt, alors qu'ils vieillissent, ceux-ci ne seront peut-être plus du tout intéressés par l'homme en rouge et blanc.

«On s'en fout, on va continuer de venir pareil!», clame M. Séguin.

«On a plus de fun qu'eux!», ajoute son comparse.

Ils lancent un défi à tous les participants du défilé. Ils espèrent lancer une mode et voir d'autres barbecues se joindre au leur l'an prochain.

«Notre but, c'est que ça soit festif. Pour ça, il faut être le plus de monde possible», explique Benoit Séguin.

La fête se continuera tout le week-end sur la rue Principale, dans le secteur Aylmer. Un marché public pour les artisans dans des cabanes en bois rond pour les plus grands. Les enfants pourront de leur côté faire connaissance avec les princesses du film de l'heure pour les tout-petits: La Reine des Neiges.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer