Richard Legault, un succès bien de chez nous

Richard Legault... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Richard Legault

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un brin timide, le président et chef de la direction d'Énergie Brookfield, Richard Legault, ne fait pas trop de bruit. Son influence et son apport à la communauté d'affaires gatinoise n'en sont pas moindres pour autant. C'est pour cette raison que la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), lors de son gala annuel samedi, lui a décerné le titre de personnalité de l'année.

Ce qui a débuté avec trois barrages hydroélectriques sur la rivière du Lièvre est aujourd'hui une aventure qui se déroule sur trois continents, dans cinq pays et 17 marchés différents. Énergie Brookfield est évaluée à plus de 20 milliards $, avec son acquisition de la semaine dernière au Brésil, évaluée à environ 1 milliard $.

L'entreprise gatinoise possède aujourd'hui plus de 200 centrales hydroélectriques, ainsi que 17 parcs éoliens. M. Legault prévoit continuer de lui faire prendre de l'expansion, notamment en Europe.

À Gatineau pour y rester

Malgré tout, ce n'est pas à Montréal, Toronto, New York ou Paris qu'ont lieu les principales opérations de Brookfield, c'est à Gatineau. Ce sera encore plus vrai en 2015 après l'ouverture des nouveaux bureaux au 41, rue Victoria. Les 320 employés sur le boulevard de la Cité et la centaine dans un bureau d'Ottawa seront alors réunis sous un même toit, dans le centre-ville de Gatineau.

«J'ai toujours été quelqu'un de la région, qui a vraiment encouragé à construire une entreprise que je considère absolument exceptionnelle sur la planète et de la conserver ici», affirme Richard Legault.

Le président et chef de la direction de Brookfield soutient qu'il ne veut plus quitter Gatineau et l'Outaouais. Il se dit fier d'avoir réussi à recruter des employés avec une grande expertise qui s'est enracinée dans la région. «On ne peut pas déménager ça comme on veut», résume-t-il.

Le président du CCG, Antoine Normand, n'hésite pas à couvrir de fleurs M. Legault et son équipe. Il souligne l'implication de l'entreprise dans la communauté gatinoise, par exemple avec la Fondation du CSSS de Gatineau.

M. Normand estime également que leur présence à l'international est une ressource inestimable pour les entrepreneurs de Gatineau qui souhaiterait exporter leurs produits.

Le président du CCG affirme que Richard Legault n'hésite pas à partager ses contacts à travers le monde, comparant même ses bureaux partout dans le monde à des petites ambassades pour les gens d'affaires gatinois.

«Ce sont des gens extrêmement discrets, mais ils ont un coeur énorme. On est très fier de les avoir dans la région», affirme Antoine Normand.

Entrepreneuriat au féminin

Cliona Derma Pharma

Jeune entrepreneur (moins de 39 ans)

Vacarm création marketing

Grande entreprise de l'année (51 employés et plus)

Le Groupe Devcore

Micro-entrepreneur de l'année

Chantal Binet Coach Inc.

PME de l'année (2 à 50 employés)

Lapalme Rheault Architectes +Associés

Projet d'investissement de l'année

Bistro-Brasserie Gainsbourg

Ressources humaines

Costco Gatineau

Prix reconnaissance

Martin Caron, président d'Eskalad Communication

Prix CPA-Émérite 2014

Benoit Caron, CPA CA

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer