Vers une capitale illuminée

Des monuments rayonnent déjà la nuit comme le... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Des monuments rayonnent déjà la nuit comme le Monument commémoratif de guerre, le Château Laurier et le parlement.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La capitale nationale pourra rayonner après la tombée du jour. La Commission de la capitale nationale (CCN) travaille sur un projet visant à aménager la ville nocturne en créant des tableaux lumineux.

La lumière permettra de mettre en valeur l'architecture des deux côtés de la rivière en plus de créer des parcours à travers la ville. L'éclairage sera l'outil d'aménagement de la ville nocturne.

Déjà, des monuments rayonnent la nuit comme le Monument commémoratif de guerre, le Château Laurier et le parlement. Les détails architecturaux de ces édifices sont mis en valeur par l'éclairage.

La région d'Ottawa-Gatineau entend illuminer plusieurs monuments et bâtiments alors que 2015 a été déclarée l'année internationale de la lumière par l'UNESCO. Dès janvier prochain, la CCN souhaite établir une charte permettant d'initier les paramètres du plan d'éclairage.

Les premiers faisceaux lumineux pourront être aperçus à temps pour les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération en 2017. « C'est un projet qui va prendre du temps, mais on veut réaliser les premiers effets à temps pour 2017 », souligne Mark Kristmanson, premier dirigeant de la CCN.

Le but ultime sera de créer plusieurs points de vue lumineux à Ottawa et à Gatineau. « Si un citoyen pense à Ottawa on veut que ce soit une image de soir qui lui vienne en tête. L'image d'une ville avec une touche de lumière », souhaite M. Kristmanson.

Une centaine de citoyens se sont déplacés mardi soir au labo d'urbanisme de la capitale pour entendre des experts décrire les éléments nécessaires à la création d'un plan directeur en matière d'éclairage.

Véronique Koulouris, conseillère en architecture et en conception lumière à la Commission de la capitale nationale du Québec, a souligné que l'éclairage est un outil de mise en valeur du patrimoine bâti et des paysages qui constituent les lieux emblématiques. « La lumière permet de mettre de la vie en plus de créer une sécurité dans la ville. À Québec on a constaté qu'il ne faut pas éclairer plus, mais éclairer mieux en ciblant les lieux », explique-t-elle.

Citoyens inquiets

Parmi les curieux s'étant déplacés hier soir, des résidents d'Ottawa Est et du marché By ont fait part de leurs inquiétudes concernant l'impact de l'éclairage sur le voisinage.

Les experts invités et la CCN se sont faits rassurants. Le souhait est de collaborer avec tous les acteurs afin de créer des ensembles urbains complets. « Par exemple, à Québec quand on parle de lumière dans les secteurs résidentiels on souhaite quelque chose de plus calme », indique Mme Koulouris.

Des discussions sont déjà en cours avec les Villes d'Ottawa et de Gatineau afin de dresser les priorités du plan d'illumination de la capitale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer