Des milliers de Canadiens se souviennent

Le Monument commémoratif de guerre à Ottawa a été consacré une nouvelle fois... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Monument commémoratif de guerre à Ottawa a été consacré une nouvelle fois par le gouverneur général David Johnston en ce jour du Souvenir, mardi, en hommage à tous ceux qui sont morts en service pour le Canada.

Deux inscriptions ont été ajoutées sur la façade du socle de granite, rappelant la mission en Afghanistan et la participation du pays à la Guerre des Boers, en Afrique du Sud, de 1899 à 1902.

>>> Le jour du Souvenir en photos

L'on peut aussi désormais y lire les mots «In Service to Canada - Au service du Canada», gravés sur le Monument.

Celui-ci, situé en plein coeur de la capitale, est toujours au centre des cérémonies du jour du Souvenir, mais cette année il prend une signification toute particulière puisqu'un soldat qui montait la garde d'honneur y a été assassiné le mois dernier.

Le monument de granite et ses statues de bronze rappellent sur une base quotidienne tous ceux qui se sont battus pour le Canada et en ce 11 novembre 2014, il évoque aussi le caporal Nathan Cirillo et l'adjudant Patrice Vincent, récemment tués en sol canadien.

Le premier ministre Stephen Harper et le gouverneur général David Johnston sont arrivés au Monument à Ottawa peu avant 11 h. La princesse Anne, la seule fille de la reine, s'est aussi déplacée pour l'occasion.

Comme à chaque année, de nombreux vétérans de tous âges sont présents autour du Monument, à proximité de la Colline parlementaire.

Sous un soleil radieux, l'hymne national canadien a lancé les cérémonies solennelles, suivi de la sonnerie aux morts. Un moment de silence a ensuite été observé.

Des coups de canon ont été tirés, ponctuant les discours, et des avions de chasse CF-18 ont survolé la capitale.

Le gouverneur général a rappelé que le Monument d'Ottawa a été érigé, comme tant d'autres, pour donner suite à la promesse des Canadiens «de ne jamais oublier».

Il est aussi la tombe du soldat inconnu, mort à Vimy lors de la Première Guerre mondiale.

«Nous montons la garde pour lui comme tous les autres, comme l'ont fait Nathan Cirillo et Patrice Vincent, qui l'ont maintenant rejoint», a dit M. Johnston, qui portait pour l'occasion son uniforme militaire.

«Nous nous tenons ici, et ici nous allons y rester: toujours déterminés, reconnaissants envers ceux qui se sont sacrifiés, dédiés à nouveau, comme ce Monument, envers notre devoir éternel: la paix et la liberté - l'âme même de notre nation», a-t-il ajouté.

La mère nationale de la Croix d'argent a déposé une couronne près du Monument. Gisèle Michaud, du Nouveau-Brunswick, a été choisie cette année pour représenter toutes celles qui ont perdu un enfant en service pour le pays.

Le premier ministre l'a imitée peu après, avant de se recueillir devant les couronnes qui s'accumulaient. Plusieurs personnes qui ont assisté à l'événement ont déposé leurs coquelicots sur la tombe du soldat inconnu.

Cette cérémonie s'est terminée par la marche des anciens combattants, des soldats et des membres de la GRC.

Le premier ministre, dans une déclaration, a souligné le courage et le dévouement des Canadiens qui ont vaillamment combattu au fil des ans «pour défendre nos droits et libertés». Et ceux qui sont toujours en fonction, notamment en Irak, en Europe de l'Est ou en mer Méditerranée.

«Les membres des Forces armées canadiennes ont l'honneur de porter un uniforme qui est reconnu dans le monde entier comme un symbole de courage et de démocratie. Les récentes attaques mortelles contre l'adjudant Patrice Vincent et le caporal Nathan Cirillo, qui ont été ciblés simplement parce qu'ils portaient fièrement leur uniforme, ne font qu'affermir la détermination du Canada à continuer à se battre contre ceux qui voudraient nous nier nos droits et libertés et qui font preuve du plus grand mépris pour la vie humaine», a ajouté M. Harper.

Patrice Vincent a été heurté mortellement par un véhicule conduit par un jeune homme qui avait des sympathies pour les djihadistes, le 20 octobre à Saint-Jean-sur-Richelieu, deux jours avant le meurtre du caporal Cirillo.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a aussi remercié les militaires.

«Nous leur devons la liberté dont nous jouissons aujourd'hui. Nous continuons aussi à compter sur nos militaires pour nous défendre et assurer la sécurité de notre pays», a-t-il dit par voie de communiqué.

Quant au chef libéral Justin Trudeau, après un rappel du sacrifice des soldats, il a fait valoir qu'il fallait plus que des remerciements pour les vétérans.

«Nous avons un pacte social avec nos anciens combattants et leurs familles. Une obligation sacrée qui assure à ceux qui sont au service de notre pays, ainsi qu'à leurs familles, de recevoir les soins et le soutien qui s'imposent de la part d'une nation reconnaissante», a-t-il écrit dans une déclaration.

L'année 2014 marque le centenaire du début de la Première Guerre mondiale et le 75e anniversaire du début des hostilités de la Seconde Guerre mondiale.

Des cérémonies ont lieu un peu partout au pays pour ce 96e jour du Souvenir.

Partager

À lire aussi

  • Une signification toute particulière pour le jour du Souvenir

    Actualités

    Une signification toute particulière pour le jour du Souvenir

    Le Monument commémoratif de guerre à Ottawa est toujours au centre des cérémonies du jour du Souvenir mais cette année il prend une signification... »

  • Tomber en héros

    La vie...

    Tomber en héros

    Parmi tous ces noms de vétérans dont il faut honorer la mémoire en ce jour du Souvenir, il y a celui de Stéphane Beauchemin, mort au combat de ses... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer