Les garderies les plus abordables sont à Gatineau

Alors que la menace d'une hausse aux tarifs des CPE plane au Québec, une... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Alors que la menace d'une hausse aux tarifs des CPE plane au Québec, une nouvelle étude révèle que Gatineau est la ville canadienne où les garderies sont les plus abordables au pays, soit environ sept fois moins cher que celles d'Ottawa.

Le Centre canadien de politiques alternatives (CCPA) a publié lundi les résultats d'une vaste enquête portant sur les frais moyens des garderies non subventionnées pour nourrissons, tout-petits et enfants d'âge préscolaire dans les 22 villes canadiennes les plus populeuses.

«Gatineau s'avère la municipalité où les frais de garderie sont les plus abordables au pays. Ils représentent 4% du revenu annuel de la femme ou deux semaines de travail», illustre l'économiste David Macdonald, coauteur de l'étude. Les politiques provinciales du Québec font en sorte qu'il est considérablement moins cher pour les parents de placer leurs enfants dans des garderies en raison des faibles frais quotidiens.»

La réalité est tout autre en Ontario. C'est la province où les frais de garderies grugent le plus le salaire des parents au Canada.

Brampton remporte la palme en matière de garderies coûteuses, toutes catégories d'âges confondues. Plus du tiers (36%) du revenu annuel d'une femme - ou environ quatre mois de travail - y passe pour assurer un service de garde à leur enfant. À Toronto, London et Windsor, c'est 35% du salaire qui est consacré aux garderies, tandis que ce chiffre chute à 26% à Ottawa, surtout en raison des salaires plus élevés dans la région de la capitale nationale.

«Les Torontois paient le plus (1676$ par mois) pour les soins aux nourrissons, peut-on lire dans le rapport. Les frais les plus bas se trouvent dans les villes de Gatineau, Laval, Montréal, et Québec, où les soins pour bébés coûtent 152$ par mois grâce à la politique à 7$ du gouvernement du Québec. Winnipeg se classe au deuxième rang en matière de frais de garde (651$ par mois) où un plafond provincial de frais est également en place.»

Les auteurs du rapport ont choisi de comparer le revenu moyen des femmes âgées de 25 à 34 ans pour leur enquête, parce que ce sont souvent les mères qui prennent des congés payés pour prendre soin d'un enfant malade ou qui occupent un emploi à temps partiel pour assurer l'éducation de leur enfant.

«Lorsque les parents ont accès à des frais de garde abordables, comme c'est le cas au Québec, ils choisissent en grande majorité de travailler, et c'est surtout vrai pour les femmes, note le rapport. Les services de garde abordables sont un enjeu important non seulement pour les parents, mais pour l'économie canadienne.»

1) Gatineau 4%

2) Laval 5%

3) Québec 6%

4) Montréal 6%

5) Winnipeg 15%

6) Saskatoon 23%

7) Edmonton 24%

8) Ottawa 26%

9) Calgary 26%

10) Halifax 28%

11) Vancouver 29%

12) Kitchener 30%

13) Hamilton 31%

14) Mississauga 32%

15) Saint-Jean de Terre-Neuve 32%

16) Windsor 34%

17) Toronto 34%

18) London 34%

19) Surrey 35%

20) Brampton 36%

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer