La CCN met fin à l'étude sur le pont

La CCN avait jeté son dévolu sur le... (Archives, LeDroit)

Agrandir

La CCN avait jeté son dévolu sur le corridor de l'île Kettle pour le futur pont interprovincial.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Se disant déçus de la décision du gouvernement de l'Ontario de ne pas appuyer le corridor de l'Ile Kettle, les dirigeants de la Commission de la Capitale nationale (CCN) ont annoncé jeudi qu'ils mettaient fin abruptement à l'étude environnementale pour la réalisation d'un pont interprovincial entre Ottawa et Gatineau. 

Jusqu'à ce jour, la somme de 6,9 millions $ aura donc été dépensée dans les diverses études pour la réalisation d'un pont. Il ne restait que six mois d'études à compléter et une somme de 1,9 million $ à dépenser pour terminer le travail. 

Mais la volte-face du gouvernement ontarien de ne plus appuyer le corridor de l'île Kettle n'a pas donné le choix à la CCN puisque l'unanimité était requise en vertu de l'entente tripartite signée pour la réalisation de l'étude, a expliqué le premier dirigeant de la CCN, Jean-François Trépanier. 

La décision a été annoncée sans avertissement, ce matin, lors de la séance publique du conseil d'administration de la CCN. Après l'annonce, le CA a adopté une résolution visant à inclure quand même les résultats des études dans sa planification future, et demande une rencontre avec les partenaires pour les informer de la décision et de la suite à donner au dossier. Les commissaires ont demandé à ce qu'une telle rencontre soit tenue avec les représentants du gouvernement de l'Ontario, du Québec, de même que des villes d'Ottawa et Gatineau.

Le premier dirigeant de la CCN, Jean-François Trépanier, a indiqué qu'il était «déçu» de la décision de l'Ontario puisqu'elle laisse la région dans le «vide» pour régler des problèmes importants de circulation entre les deux rives.

Selon les informations données jeudi, le problème de camions lourds sur King-Edward risque de s'accentuer au cours des prochaines années. 

Quant à un tunnel sous King-Edward, option qui semble plaire du côté ontarien, la CCN n'y est pas favorable puisque le projet serait très coûteux et poserait des problèmes de sécurité importants puisqu'il serait situé dans une zone à forte densité résidentielle. 

Plusieurs commissaires n'ont pas manqué de cacher leur déception en disant qu'ils étaient «fâchés» que 7 millions $ de l'argent des contribuables aient ainsi été «scrapés» pour rien, surtout que le gouvernement de l'Ontario avait déjà demandé en 2010 des études supplémentaires pour inclure deux autres corridors à celui de l'ile Kettle pour l'étude, et qu'il décide ensuite d'en rejeter les conclusions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer