Michel Picard passe le flambeau

Une page d'histoire a été tournée jeudi alors... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Une page d'histoire a été tournée jeudi alors que Michel Picard, chef d'antenne du Téléjournal Ottawa-Gatineau depuis 16 ans, a passé le flambeau à son successeur, Mathieu Nadon.

Étienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une page d'histoire a été tournée jeudi alors que Michel Picard, chef d'antenne du Téléjournal Ottawa-Gatineau depuis 16 ans, a passé le flambeau à son successeur, Mathieu Nadon.

C'est avec les trémolos dans la voix et la gorge serrée par l'émotion que M. Picard a remercié son public, mais aussi l'équipe qui l'a épaulé et suivi au cours des dernières années à l'occasion de son dernier Téléjournal. Des témoignages provenant des milieux politique, culturel et sportif diffusés tout au long de l'émission sont venus démontrer le lien d'affection s'étant créé entre le chef d'antenne et son public au fil du temps.

«Je tiens à remercier le public mais aussi mon équipe, surtout celle qui se trouve derrière les caméras, celle qu'on ne voit pas, mais sans qui rien ne serait possible», a-t-il souligné.

Après 40 ans au service de Radio-Canada, Michel Picard retournera à ses premières amours dès l'automne à titre d'animateur à temps plein du Midi Trente Ottawa-Gatineau. Il a toutefois tenu à léguer trois objets fort précieux à son successeur afin de l'aider dans ses nouvelles fonctions: une épinglette de Radio-Canada, un stylo du 75e anniversaire de la société d'État, mais aussi - et surtout - l'une de ses célèbres cravates, spécialement choisie par sa conjointe.

Bien qu'il ait promis de porter ledit accessoire, ce n'est pas l'héritage le plus important de Michel Picard dont s'inspirera Mathieu Nadon pour animer le Téléjournal à partir de la semaine prochaine.

Amour pour le public

«Ce que je retiens de Michel c'est son amour pour le public. Dans toutes les décisions qu'il prend au cours de la journée, cet amour pour les téléspectateurs est toujours présent. On fait de la télévision pour ça, pour toucher les téléspectateurs et je tenterai d'avoir cette même passion», indique M. Nadon.

À l'emploi de Radio-Canada depuis dix ans, Mathieu Nadon a amorcé sa carrière comme vidéaste à Kingston avant d'occuper un poste de journaliste dans la région d'Ottawa-Gatineau où il a entre autres couvert l'actualité municipale et la fonction publique fédérale en plus d'être correspondant pour RDI. Le Gatinois ne le cache pas, il a de «gros souliers à chausser», mais il se lance dans l'aventure le sourire aux lèvres.

«Il s'agit d'un grand, mais d'un beau défi. Je veux tout simplement continuer à faire ce que j'aime depuis dix ans», mentionne M. Nadon.

Son prédécesseur a pour sa part que de bons mots envers son remplaçant qu'il considère depuis longtemps comme un élément essentiel du Téléjournal Ottawa-Gatineau.

«J'ai connu Mathieu alors qu'il faisait des chroniques économiques et je me souviens lui avoir dit qu'il avait les qualités nécessaires pour occuper mon poste. J'ai un très grand respect pour lui et je n'ai pas de conseils à lui donner puisqu'il a déjà tout ce qu'il faut», souligne Michel Picard.

Le nouveau chef d'antenne du Téléjournal Ottawa-Gatineau entre en ondes dès lundi alors que l'émission débutera sous sa formule estivale de 30 minutes.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer