Restes de chameaux trouvés au Nunavut

Le géologue John Gosse de l'université Dalhousie collecte... (Photo courtoisie Martin Lipman)

Agrandir

Le géologue John Gosse de l'université Dalhousie collecte des échantillons aux niveaux inférieurs du site Fyles Leaf Bed à l'île d'Ellesmere en 2008. Grâce à la méthode dite de nucléide cosmogénique terrestre, qui permet de dater les sables à proximité desquels on a trouvé les restes de chameau, on a déterminé l'âge des os fossiles à au moins 3,4 millions d'années, ce qui correspond au milieu du Pliocène.

Photo courtoisie Martin Lipman

Partager

Sur le même thème

Des chameaux ont déjà vécu dans l'Extrême-Arctique canadien, a découvert une paléontologue du Musée canadien de la nature.

La paléontologue Natalia Rybczynski, son assistante de recherche... (Photo courtoisie Martin Lipman) - image 1.0

Agrandir

La paléontologue Natalia Rybczynski, son assistante de recherche Marisa Gilbert et le géologue John Gosse retiennent la tente alors que l'hélicoptère décolle du campement numéro 2. Les nuages bas et les vents violents compliquent la tâche du pilote. L'hélicoptère est fourni par l'Étude du plateau continental polaire de Ressources naturelles Canada.

Photo courtoisie Martin Lipman

Les premiers restes d'un chameau géant qui s'est éteint dans l'Extrême-Arctique du Canada ont été trouvés au cours des dernières années. Selon les informations diffusées par le Musée canadien de la nature, ces fossiles datent d'environ 3,5 millions d'années.

«D'autres fossiles trouvés sur le même site laissent à penser que le chameau de l'Extrême-Arctique vivait dans un environnement de forêt de type boréal, pendant un épisode chaud qu'a connu la planète», a indiqué le musée dans un communiqué.

Cette découverte est la première permettant de prouver que des chameaux ont déjà vécu dans cette région du pays. Selon la paléontologue Natalia Rybczynski, qui dirige l'équipe de recherche à l'origine cette découverte, «cela fait avancer de quelque 1200 km vers le nord l'aire de répartition connue des chameaux en Amérique du Nord et incite à penser que la lignée qui a donné naissance aux chameaux modernes a pu, à l'origine, être adaptée à un environnement forestier arctique».

Plan rapproché d'un fragment d'os du chameau de... (Photo courtoisie Martin Lipman) - image 3.0

Agrandir

Plan rapproché d'un fragment d'os du chameau de l'Extrême-Arctique sur le sol au site Fyles Leaf Bed en 2008. Le fossile ressemble à du bois. Les restes mis au jour consistent en une trentaine de fragments d'un os de patte de chameau du Pliocène.

Photo courtoisie Martin Lipman

 

Les os de chameau ont été trouvés par l'équipe de Mme Rybcsynski sur l'île d'Ellesmere, dans le nord du Nunavut, tout près du Groenland. La paléontologue a indiqué qu'au départ, lorsqu'elle a trouvé le premier fragment d'os de chameau, elle a cru avoir affaire à un simple morceau de bois.

Les fragments d'os de chameau géant sont conservés dans l'édifice des collections et de la recherche du Musée canadien de la nature, à Gatineau.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer