Une ferme-microbrasserie doit voir le jour en Outaouais

Des jeunes «brassent» les affaires à Cantley. La première  ferme-microbrasserie... (ETIENNE RANGER, Archives LeDroit)

Agrandir

ETIENNE RANGER, Archives LeDroit

Partager

Sur le même thème

Des jeunes «brassent» les affaires à Cantley. La première ferme-microbrasserie de l'Outaouais prend forme alors que les bases du projet de chantier brassicole de 2,5 millions$ ont été dévoilées samedi matin en présence du député péquiste Léo Bureau-Blouin.

Avis aux amateurs du houblon, la Coopérative de solidarité du chantier brassicole des Collines (CSCBC), formée de 10 jeunes âgés entre 23 et 33 ans, a décidé de se lancer dans la production - biologique - de bières.

Pour ce faire, la coop espère entamer la construction d'un édifice dès cette année sur un terrain du village de Cantley, déjà identifiée et propice à la culture de l'orge, du malt et du houblon.

L'objectif, est de brasser une première bière avant l'automne 2014. Un brasseur a déjà été identifié pour produire les différents élixirs brassicoles.

«Présentement, on se lance dans la phase pré-démarrage, c'est-à-dire que dans les prochains mois on va embauche trois ressources humaines pour finir toute la planification opérationnelle et commencer l'aménagement du terrain, de la construction de la bâtisse», explique Vincent Roy, président de la CSCBC.

Mandaté récemment par la première ministre Pauline Marois de consulter la jeunesse dans le cadre d'une tournée provinciale, M.?Bureau-Blouin était présent pour souligner l'entrepreneuriat au sein de la relève.

«On a la preuve aujourd'hui que les jeunes désirent s'engager, faire une différence plutôt que d'attendre que les changements se produisent par eux-mêmes. [...] Le rôle fondamental de l'état dans ces cas-là est d'être la bougie d'allumage, d'être l'étincelle qui va permettre au projet de rayonner», a-t-il mentionné sans pour autant promettre un appui financier au projet.

La coopérative entrevoit produire 1500 hectolitres de bière dès sa première année. D'ici 10 ans, elle aimerait se hisser dans le top-15 des producteurs de bières québécois avec une production annuelle de 5000 hectolitres. La coopérative espère aussi atteindre un chiffre d'affaires de 2?M$ à la troisième année et de devenir un employeur important dans la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer