La température ressentie a atteint -40 °C hier matin

Froid glacial sur la capitale

Les plus frileux n'auront pas de répit: la... (ÉTIENNE RANGER, LeDroit)

Agrandir

Les plus frileux n'auront pas de répit: la vague de froid qui frappe une bonne partie du pays devrait se poursuivre jusqu'au week-end prochain.

ÉTIENNE RANGER, LeDroit

Partager

Le froid mordant qui sévit depuis quelques jours est sur toutes les lèvres dans la région de la capitale fédérale, alors que la température ressentie est descendue jusqu'à -40 °C hier matin. Environnement Canada s'attend à ce que la journée d'aujourd'hui soit « comparable » à celle d'hier, alors que le retour à des températures plus clémentes n'aura pas lieu avant le début de la semaine prochaine.

Un avertissement de refroidissement éolien a été en vigueur toute la journée, hier, pour la grande région d'Ottawa-Gatineau, en raison d'« une masse d'air arctique » installée sur l'Ontario. Dans ses avis, Environnement Canada évoquait aussi un « froid cinglant » qui continuait de « faire frémir le Québec ».

Le mercure est descendu jusqu'à -28 °C, hier matin à Ottawa, avec une pointe de refroidissement éolien de -40 °C, à 8 h. Le record de la température la plus basse enregistrée à Ottawa un 23 janvier n'a toutefois pas été battu. Le record date du 23 janvier 1976, alors qu'il avait fait -31,7 °C, sans tenir compte du vent.

Météorologue à Environnement Canada, André Cantin a fait savoir hier que les plus frileux ne sont pas sur le point d'avoir un répit.

« La vague de froid va se poursuivre [aujourd'hui], et même si au courant de la fin de semaine, on devrait gagner quelques degrés au thermomètre le jour, ça restera quand même bien en dessous de la normale pour ce temps-ci de l'année », a-t-il indiqué.

Le contraste risque d'être frappant en début de semaine prochaine, alors que le mercure pourrait grimper légèrement au-dessus du point de congélation mardi.

Consommation historique

Signe que le froid s'est fait sentir aux quatre coins de la Belle Province, l'évaluation préliminaire d'Hydro-Québec indique qu'une « pointe historique » a été atteinte vers 7 h, hier matin, avec une consommation atteignant 38 910 mégawatts. La société d'État anticipait un autre record ce matin. Selon ses prévisions, « les besoins du Québec atteindront plus de 39 500 » mégawatts. Avant la journée d'hier, le record de consommation datait du 24 janvier 2011, avec une pointe de 37 717 mégawatts.

Depuis quelques jours, Hydro-Québec demande d'ailleurs à la population de réduire sa consommation d'électricité, particulièrement aux heures de pointe. Cette demande est encore en vigueur pour ce matin, entre 7 h et 9 h. Les abonnés sont invités à réduire si possible leur chauffage d'un ou deux degrés, à limiter l'utilisation de l'eau chaude et à reporter l'utilisation des gros électroménagers, particulièrement le lave-vaisselle et la sécheuse.

À 9 h, hier matin, Hydro-Québec comptait 2438 abonnés privés d'électricité en Outaouais. La situation a été rapidement rétablie. Une panne d'électricité a par ailleurs forcé la fermeture de la station de ski Camp Fortune, à Chelsea, pour la journée d'hier.

En Haute-Gatineau, la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais a suspendu hier les cours dans le nord de son territoire. Les élèves du primaire et du secondaire des écoles de Montcerf-Lytton, Bois-Franc et Grand-Remous ont donc eu congé en raison du froid extrême.

Les voitures ont aussi été nombreuses à vouloir prendre congé, au grand dam de leurs propriétaires. Hier midi, le CAA-Québec dénombrait déjà quelque 300 appels en Outaouais, alors que pour une journée d'hiver normale, une centaine d'appels sont reçus.

La Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST) invite pour sa part les gens travaillant à l'extérieur à faire preuve de vigilance, puisque le temps froid « peut entraîner des gelures et, dans des cas plus graves, l'hypothermie et des lésions physiques permanentes ». À l'échelle provinciale, entre 2007 et 2011, la CSST a rapporté 63 lésions professionnelles causées par le froid. Il importe notamment d'être bien habillé pour travailler à l'extérieur, indique la CSST, et de prévoir des périodes pour se réchauffer.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer