Le Château Logue doit près de 700 000$ à Maniwaki

Le maire de Maniwaki, Robert Coulombe, ne voit... (Michel Lafleur, archives LeDroit)

Agrandir

Le maire de Maniwaki, Robert Coulombe, ne voit rien de mal à ce que le Centre Château Logue doive à sa ville près de 700 000 $ en taxes et intérêts impayés depuis sept ans.

Michel Lafleur, archives LeDroit

Partager

Sur le même thème

Aux prises avec d'importantes difficultés financières, le Centre Château Logue doit un montant de 685 000 $ à la Ville de Maniwaki en taxes et intérêts impayés depuis 2006.

Ces sommes en souffrance concernent l'hôtel, le golf et quelques autres terrains situés à proximité. À lui seul, ce montant représente un peu moins de 10 % du budget annuel de la Ville de Maniwaki.

Ce chiffre a été confirmé au Droit, hier, par le maire de Maniwaki, Robert Coulombe. Les données se retrouvent aussi dans la liste des comptes à recevoir de la municipalité, dont nous avons obtenu copie.

Un autre document émanant de la municipalité - dont les données sont compilées par la trésorière de la Ville, Dinah Ménard - révèle que des sommes pour la location d'un terrain cédé en emphytéose au Château Logue par la Ville, en 2000, n'ont elles aussi pas été payées.

C'est sur ce terrain qu'est aujourd'hui situé le golf attenant au Château Logue. Le document intitulé «sommes dues par Michel Lacroix», daté de mai 2012, chiffre à 378 805 $ les frais de location impayés à la Ville. Cette somme comprend aussi un montant de 18 006 $ non-payé pour l'utilisation de la passerelle construite par la municipalité pour permettre aux golfeurs de traverser la rivière Désert.

Michel Lacroix est actionnaire et président du Centre Château Logue, ainsi que l'associé directeur de la firme chargée de la vérification comptable de la Ville de Maniwaki.

Si le montant en souffrance de 685 000 $ ne fait aucun doute dans l'esprit de tous, celui lié aux frais de location du terrain de golf est au centre d'un imbroglio. Selon M. Lacroix, ce montant ne serait que de 140 000 $. Selon nos informations, cette somme en litige viendrait de faire l'objet d'une entente de gré à gré entre le Château Logue et la Ville de Maniwaki. La somme due aurait tout dernièrement été revue à 29 000 $, selon M. Lacroix. L'entente doit être confirmée dans les prochains jours, selon le maire Coulombe.

Plus de détails dans l'édition du Droit du 22 janvier 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer