Jeux de la francophonie canadienne

Décompte lancé, logo dévoilé

Le comité organisateur des Jeux de la francophonie... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le comité organisateur des Jeux de la francophonie canadienne a présenté son nouveau logo, vendredi.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Le compte à rebours devant mener à l'ouverture des VIe Jeux de la francophonie canadienne est officiellement amorcé. Le comité organisateur a dévoilé, vendredi, le logo de l'événement qui doit attirer plus de 1000 jeunes et leurs familles à Gatineau, du 23 au 27 juillet 2014.

Le président des Jeux, Benoît Pelletier, a profité de l'occasion pour lancer un appel à la population de Gatineau. «Ces Jeux, c'est le nouveau défi de la Ville de Gatineau, a-t-il affirmé. Les Gatinois ont déjà réussi celui des Jeux du Québec, nous avons maintenant besoin de bénévoles pour cet autre rendez-vous.»

Les cinq jours de compétitions sportives et culturelles se dérouleront majoritairement dans le secteur Gatineau, à la Maison de la culture et au Centre sportif, a indiqué le maire Marc Bureau. «Nous nous attendons à recevoir plus de 20000 spectateurs, a-t-il précisé. Pour Gatineau, ces grandes festivités représenteront plus de 4 millions$ en retombées économiques.»

Au-delà des retombées économiques et des compétitions, le message derrière l'événement doit être celui de la vitalité de la langue française au Canada, a insisté M. Pelletier.

«Il est important que les Québécois resserrent leurs liens avec les francophones ailleurs au pays, dit-il. Les jeunes Québécois doivent prendre conscience qu'on parle français à l'ouest de la rivière des Outaouais. Beaucoup de francophones ont perdu le sens de la francophonie canadienne. Plusieurs ignorent qu'on parle français partout au Canada. Si à la fin de ces festivités les jeunes Québécois ont une meilleure connaissance de la francophonie canadienne et une plus grande sensibilité à cette présence, on pourra dire mission accomplie.»

Quant au logo dévoilé hier, il est de style graffiti. Il a été réalisé par la firme Kaboom Communication. Il se veut une manière d'accentuer le caractère jeunesse de l'événement et trace un lien avec Gatineau qui, selon les concepteurs, se démarque à l'échelle nationale dans l'encadrement et le soulignement de cette forme d'art.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer