Une nouvelle vie pour le presbytère de l'église St-Stephen

Plusieurs étaient au rendez-vous samedi. En avant: Carol... (Photo courtoisie)

Agrandir

Plusieurs étaient au rendez-vous samedi. En avant: Carol Fromoivitch; la députée Stéphanie Vallée; Larry Dufour; la mairesse Caryl Green; Josée Lafleur, de Tourisme Outaouais; Fleurette Larente, de Desjardins; et la présidente du centre, Manuela Teixeira. À l'arrière: Benoît Dansereau, Marie-France Nitski, Hugo Sabourin et Margit Hideg.

Photo courtoisie

Partager

Le Centre des arts, de la culture et du patrimoine de Chelsea a officiellement ouvert ses portes cette fin de semaine.

Près de 300 personnes se sont approprié les lieux samedi lors d'une grande soirée tout en musique.

Menacé de destruction en 2009, le presbytère de l'église St-Stephen de Chelsea connaît aujourd'hui une nouvelle vie grâce à la mobilisation d'artistes et de gens d'affaires de la municipalité.

«L'édifice avait été laissé aux éléments, se souvient une membre du conseil d'administration de la coopérative, Mailin Boppe. Il y avait des trous dans la toiture, une cascade d'eau descendait dans les escaliers, le plancher relevait comme des vagues.»

Plus de 180000$ de rénovations - financés par des dons et des subventions du gouvernement provincial - ont permis au centre de naître. Le lieu de diffusion de la culture compte aujourd'hui huit ateliers loués à des artistes locaux et une galerie d'art, entre autres.

Plus de 100000$ en travaux restent encore à être effectués à la bâtisse patrimoniale construite au début des années 1890. Le presbytère, situé au coeur du village, est l'un des plus vieux édifices de la municipalité de Chelsea.

Les oeuvres d'une vingtaine d'artistes locaux étaient exposées samedi soir pour le grand lancement du centre d'art. L'endroit doit permettre à des créateurs en tout genre d'avoir accès à un lieu de diffusion. Des activités de sensibilisation destinées aux plus jeunes assaisonneront la programmation.

Une fois par année, le site se transformera en «bazar», où les métiers d'arts seront à l'honneur. «Ce sera de l'artisanat de haut niveau», promet Mme Boppe. Des journées portes ouvertes seront aussi organisées.

Quiconque peut louer l'un des studios de création ou les espaces pour y tenir de petits concerts, des sessions de lecture et d'autres événements créatifs.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer