Un mort et des milliers de foyers privés d'électricité

Plus de 150 000 foyers ont été privés... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Plus de 150 000 foyers ont été privés d'électricité en Ontario.

La Presse Canadienne

Partager

L'ouragan Sandy avait fait un mort et privé d'électricité quelque 150 000 foyers en Ontario, mardi, quelques heures après que la tempête eut durement touchée la côte est des États-Unis.

L'ouragan Sandy avait fait un mort et privé d'électricité près de 200 000 foyers en Ontario et au Québec, hier, quelques heures après que la tempête eut durement touché la côte est des États-Unis.

Une dame dans la cinquantaine est décédée après qu'une enseigne commerciale balayée par le vent lui soit tombée dessus, au centre-ville de Toronto, lundi soir.

Le sud-ouest de l'Ontario a subi la plus importante part des dommages au nord de la frontière américaine. La région se remettait de vents de 100?km/h ayant déraciné des arbres et emporté des fils électriques, hier, profitant d'une accalmie pendant que la tempête cheminait au-dessus des États américains de l'Ohio et du Michigan.

«Nous estimons que le plus fort de la tempête est passé. Mais, bien sûr, nous sommes à la merci de la météo», a déclaré Chris Bentley, le ministre de l'Énergie de l'Ontario, faisant le point sur la situation, hier après-midi.

Environ 150000 foyers ont été privés d'électricité en Ontario, tôt hier, alors que Sandy s'abattait sur les côtes de la Nouvelle-Angleterre.

À 21?h, Hydro One s'affairait à rebrancher ses 9000 clients toujours privés électricité, principalement dans le sud-ouest de la province. Hydro Toronto s'affairait à rebrancher 15000 clients, soit le quart des 60000 clients plongés dans l'obscurité au plus fort de la tempête. À Sarnia, où «virtuellement tous les (36000) clients ont été privés d'électricité à un moment ou un autre», selon M.?Bentley, il ne restait plus que 800 abonnés à rebrancher.

Les différents fournisseurs d'électricité de l'Ontario prévoyaient avoir rétabli la connexion de l'ensemble de leurs clients en fin de journée, à l'exception d'une poignée de clients d'Hydro One dans des zones plus éloignées, notamment aux abords de la baie Georgienne.

«Nos équipes ont fait beaucoup de progrès en peu de temps. Heureusement, le système de production d'électricité n'a pas été touché. C'est seulement le système de distribution qui a écopé», a indiqué M.?Bentley lors de son point de presse à Queen's Park.

L'Est ontarien a été largement épargné par le mauvais temps. Au plus fort de la tempête, hier, avant l'aube, quelque 3000 clients ont été privés de courant dans la région. En début d'après-midi, Hydro One ne comptait plus qu'une trentaine d'abonnés toujours sans électricité. Hydro Ottawa avait rebranché tous ses clients, peu après 10?h.

À l'aéroport international d'Ottawa, une quarantaine de vols en partance ou à destination de Toronto et du nord-est des États-Unis ont été annulés. D'autres accusaient du retard.

Dans l'ouest du Québec, un peu moins de 545 clients étaient toujours sans électricité, hier soir. La majorité des pannes affectaient des résidences de la MRC des Collines-de-l'Outaouais. Ailleurs dans la province, de 40000?à 50000 clients d'Hydro Québec ont été privés d'électricité au plus fort de la tempête, principalement dans les régions des Laurentides et de Lanaudière.

«Des vents forts ont soufflé tout le long de la vallée du Saint-Laurent, avec des pointes dépassant 90?km/h par endroits. Dans la région de Montréal, les rafales ont atteint 75?km/h tandis qu'à Québec et Trois-Rivières, elles ont atteint de 75 à 90?km/h», a observé le météorologue André Cantin, d'Environnement Canada.

Est du Québec

Des avertissements d'onde de tempête ont été émis pour les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, hier après-midi, alors qu'une combinaison des forts vents et de grandes marées haussait le risque d'un déferlement de vagues dans le golfe Saint-Laurent.

Sandy devait bifurquer sur la Pennsylvanie, hier soir, puis remonter vers le lac Ontario à la hauteur de Kingston, ce matin. Elle ne devrait plus être qu'une tempête extra-tropicale et devrait avoir perdu beaucoup de sa force. Elle devrait tout de même amener des rafales de vent jusqu'à 50?km/h et des précipitations sur l'Ontario et le Québec, et ce, d'ici demain soir.

Les risques d'inondation seraient toutefois minimes. Dans la région d'Ottawa, par exemple, il faudrait plus de 100 millimètres de pluie - le double du maximum prévu par Environnement Canada - pour que les cours d'eau menacent de déborder, selon la Rideau Valley Conservation Authority (RVCA), l'agence de protection environnementale de la rivière Rideau et de ses affluents.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer