D'un parlement à l'autre à la course

Olivier Duhaime relève son défi

Olivier Duhaime a couru de Québec à Ottawa.... (Simon Séguin-Bertrand, Le Droit)

Agrandir

Olivier Duhaime a couru de Québec à Ottawa.

Simon Séguin-Bertrand, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il est arrivé au parc Major à l'ombre de la colline du Parlement trempé jusqu'aux os, mais très satisfait d'avoir relevé le défi qu'il s'était donné.

Olivier Duhaime a traversé le pont Alexandra vers 14 h, vendredi, après six jours de course entre l'Assemblée nationale à Québec et la colline parlementaire à Ottawa.

L'objectif de l'homme de 27 ans, chef de cabinet du député fédéral de Hull-Aylmer, Greg Fergus, était d'inspirer les gens à bouger, à faire de l'activité physique.

« Si tu crois que tu peux accomplir quelque chose, tu vas y arriver. C'est simplement ça. C'est ce qui m'a permis de partir de Québec dimanche matin et d'arriver ici en six jours », a indiqué M. Duhaime à son arrivée à Ottawa, après avoir complété 395 km à la course ou l'équivalent de neuf marathons et demi.

« Le corps suit ce que la tête lui dit, autant dans le sport que dans notre travail ou autre », a continué l'ultramarathonien, natif du secteur Hull.

« Je crois qu'il faut avoir de l'équilibre dans la vie. C'est important de sortir avec ses amis, de s'accomplir au travail, de s'accomplir dans le sport. Il faut trouver quelque chose qui nous motive. C'est ça que je trouve intéressant », a-t-il poursuivi.

Son patron, M. Fergus, l'a accompagné vendredi pour les dix derniers kilomètres, sous une pluie battante.

« C'est ma course matinale, comme je fais tous les jours », a indiqué le politicien, tout en précisant avoir rencontré Olivier en courant.

« C'était quelques mois avant la campagne électorale. On s'est rencontré et on s'entendait vraiment bien. Il a fait mes communications durant ma campagne, et il est devenu mon chef de bureau depuis l'élection », a raconté Greg Fergus, qui a qualifié l'exploit de son employé d'« extraordinaire », et qui a souligné la force de caractère d'Olivier.

« Oui, c'est un enjeu physique, mais il y a tout l'aspect mental aussi, a précisé M. Fergus. Cela dit, c'est toujours à la portée de tout le monde de faire de l'exercice. Peut-être pas de courir de Québec à Ottawa, mais de marcher 20 minutes par jour, de descendre de l'autobus un arrêt plus tôt en retournant à la maison ou de faire un peu de jardinage. Tout est possible. On peut faire 20 minutes d'exercice par jour. Ça aura un effet incroyable sur la santé physique, et ça va améliorer aussi la santé mentale », a expliqué le député libéral.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer