Un Canadien a perdu la vie dans l'attentat contre Londres

Un policier dépose des fleurs du côté nord... (AFP, Daniel Leal-Olivas)

Agrandir

Un policier dépose des fleurs du côté nord du pont de Londres, dimanche, à la suite des attentats meurtriers de samedi soir.

AFP, Daniel Leal-Olivas

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Un Canadien a perdu la vie au cours de l'attentat perpétré samedi soir à Londres, au Royaume-Uni.

Le premier ministre Justin Trudeau en a fait l'annonce, dimanche matin par voie de communiqué, sans donner plus de détails.

Le gouvernement canadien a lancé un appel à la vigilance aux ressortissants canadiens actuellement en sol britannique. Ottawa leur demande d'éviter le secteur touché par l'attaque terroriste.

Justin Trudeau a qualifié l'attentat d'«insensé», ajoutant que le fait qu'un Canadien figure parmi les victimes lui «brise le coeur».

Il a également souligné la force et la résilience que le peuple britannique avait su démontrer après les récentes attaques survenues à Manchester et à Westminster. Le premier ministre a exprimé la solidarité des Canadiens et dit partager le deuil des proches des victimes.

La police britannique a procédé à l'arrestation de 12 personnes, dimanche, dans la foulée des attaques terroristes qui ont fait au moins sept morts la veille, à Londres.

Ces arrestations ont été effectuées dans le quartier londonien de Barking par les agents de la lutte au terrorisme.

Entre-temps, le ministre de l'Intérieur Amber Rudd a indiqué que le niveau d'alerte sera maintenu à «grave» puisque selon les policiers, aucun assaillant n'aurait pris le large.

Samedi soir, un véhicule a foncé sur des piétons sur le Pont de Londres et des hommes armés de longs couteaux ont ensuite poignardé des passants dans les environs du Borough Market.

La police fait état de 48 blessés, certains dans un état critique. Des citoyens français et espagnols figurent parmi ces derniers. Le bilan de 7 morts ne comprend pas les assaillants qui ont tous trois été abattus par les policiers. Ils portaient de fausses ceintures d'explosifs.

La chef de police de Londres, Cressida Dick, a affirmé que les recherches se poursuivent malgré tout.

Dimanche, des dizaines de policiers lourdement armés ont été appelés en renfort pour patrouiller le secteur des attaques. Le maire de Londres, Sadiq Khan, a prévenu ses concitoyens de s'attendre à une présence massive de la police au cours des prochains jours.

Les témoignages abondent

Gerard Vowls a déclaré au journal The Guardian qu'il a vu une femme être poignardée par trois hommes à l'extrémité sud du Pont de Londres. Il dit avoir jeté des chaises et des bouteilles aux assaillants dans l'espoir d'arrêter le carnage.

«Je veux savoir si cette fille est encore en vie. Je me suis promené pendant des heures en pleurant. Je ne sais pas quoi faire», a-t-il ajouté.

Le barman Alex Martinez a déclaré qu'il s'est caché dans une poubelle pendant une demi-heure lorsqu'un homme a pris d'assaut le restaurant très achalandé où il travaille.

«J'ai vu cet homme avec un couteau à la main et après, un homme a commencé à crier, alors j'ai compris que quelque chose de mal se passait.»

Simon Thompson a dit à Sky News qu'il a vu des gens fuir rapidement le Borough Market. «Nous avons couru 100 mètres avant de voir l'arrivée de plusieurs autos de police. On a entendu une fusillade assez intense», a-t-il raconté. «Je me suis caché dans le sous-sol d'un restaurant pendant environ une heure. La police nous a dit de sortir et nous avons entendu d'autres coups de feu.»

Dans un premier temps, une camionnette a renversé plusieurs piétons sur le Pont de Londres. Les autorités disent avoir été mises au courant vers 22h08, heure locale.

Mark Rowley, le chef adjoint de la police métropolitaine, soutient que les suspects ont été abattus par la police huit minutes après ce premier appel.

Des canots de sauvetage avaient été déployés sur la Tamise afin d'évacuer la zone.

Samedi soir, les bars et restaurants du quartier étaient naturellement bondés, provoquant une scène de panique et de chaos.

Trois stations du métro de Londres des environs ont été fermées. Au petit matin, un périmètre de sécurité demeurait érigé autour de la rive sud de la Tamise. Londoniens comme touristes ont peiné à retourner chez eux.

Seulement quelques heures plus tôt, des coups de feu et des détonations retentissaient dans les rues de la capitale britannique, tandis que la police réalisait au moins trois explosions contrôlées.

«Le terrorisme engendre le terrorisme»

Les policiers avaient intialement rapporté un troisième incident dans le quartier de Vauxhall, mais il s'agissait d'une attaque au couteau sans lien avec l'attaque que la première ministre Theresa May a décrit comme «un acte potentiellement terroriste».

Le drame survient moins de trois mois après qu'un homme eut foncé sur une foule sur le Pont de Westminster, tuant quatre personnes, avant de poignarder à mort un policier près du Parlement britannique.

La première ministre a révélé dimanche que cinq complots terroristes avaient été déjoués en Grande-Bretagne depuis cet attentat de Westminster, en mars dernier.

Mme May, qui briguera d'ailleurs les suffrages jeudi, a déclaré que le «terrorisme engendre le terrorisme», dénonçant «l'idéologie malveillante de l'islamisme extrémiste (...) qui prétend que nos valeurs occidentales de liberté, de démocratie et de droits de la personne sont incompatibles avec la religion musulmane».

Elle a annoncé qu'elle présidera dimanche une réunion du comité d'urgence du cabinet COBRA et exhorté les entreprises de communications à travers le monde de chasser les groupes extrémistes du cyberespace qu'ils utilisent à des fins de recrutement et de complot.

À la suite de l'attentat contre son concert qui avait fait 22 morts, à Manchester, près de deux semaines plus tôt, la chanteuse Ariana Grande avait annoncé qu'elle y tiendrait dimanche un concert-bénéfice. Ce spectacle au profit des victimes de l'attaque à la bombe du 22 mai aura lieu malgré la plus récente tragédie.

Avec Associated Press




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer