La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Des lettres de menaces circulent à Ottawa

Le Service de police d'Ottawa mène une enquête concernant des lettres de menaces de mort reçues par la poste par de nombreux citoyens de la ville. Dans la plupart des cas, l'adresse, écrite à la main sur l'enveloppe, nomme spécifiquement l'un des résidents du domicile. 

Les lettres, où des menaces de mort sont proférées à l'endroit du lecteur et de sa famille, sont rédigées à la main en anglais, et sont des photocopies. Elles commencent avec les mots « I know where you live... » (Je sais où tu habites).

 Le cachet postal indique Calgary, en Alberta, comme provenance. La police a reçu 27 plaintes jusqu'à présent. Le SPO estime que cette lettre de menaces fait l'objet d'une distribution intensive dans la région d'Ottawa. 

Il conseille à tous les récipiendaires de contacter les autorités, tout en évitant de trop manipuler la lettre et l'enveloppe. 

Si vous avez reçu une telle lettre ou possédez des informations sur cette affaire, vous pouvez appeler la section des enquêtes criminelles de la division Ouest de la police d'Ottawa au 613-236-1222, poste 2666.

Marchés By et Parkdale: feu vert à la revitalisation

Le conseil municipal d'Ottawa a approuvé mercredi le plan de revitalisation des marchés By et Parkdale, dont les ventes, le nombre de vendeurs et la variété de produits sur les étals sont en déclin depuis plusieurs années. Une société de services municipaux, un modèle de gestion qui a fait ses preuves dans plusieurs villes, dont Montréal et London, sera créée dans les prochaines semaines. Les membres du conseil d'administration seront nommés d'ici l'été et l'organisme prendra totalement en charge les opérations dès janvier 2018, après une période de transition. Par ailleurs, la Ville a donné le feu vert à l'Association des marchés de producteurs d'Ottawa pour exploiter trois nouveaux marchés, dans les secteurs Riverside-Sud (parc-o-bus Riverview), Stitsville (parc Village Square) et Westboro (parc linéaire Byron). Il a également été annoncé qu'en raison des travaux de construction d'un immeuble à logements de huit étages aux côtés de l'ancienne église St-Charles, dans le quartier Vanier, le marché Beachwood sera déplacé temporairement cette année au parc Optimiste, à quelques coins de rue.

Une église près de l'aéroport

L'Aéroport international d'Ottawa n'aura d'autre choix que de s'y faire : il aura un nouveau voisin qui n'était pas le bienvenu à l'intérieur de sa zone d'influence d'exploitation, où passent des centaines d'avions chaque jour. 

Malgré les réticences exprimées par l'administration aéroportuaire et le personnel municipal, le conseil municipal a accepté à la quasi-unanimité le changement de zonage qui permettra à l'Armée du Salut d'ériger une église et un centre communautaire au 102, promenade Bill Leathem, dans le quartier Barrhaven, à quelques kilomètres au sud-ouest de l'aéroport. 

Seul l'élu du quartier Alta Vista, Jean Cloutier, s'est opposé à la motion, alors que son collègue du quartier Rivière, Riley Brockington, a exprimé son désaccord avec l'un des aspects de la motion. 

Le futur lieu de culte serait situé dans une zone désignée comme étant sensible en raison du bruit généré par les avions. Selon l'administration de l'aéroport, quelque 70 000 vols passent au-dessus de cet endroit chaque année.

L'administration de l'aéroport de la capitale fédérale soutenait qu'un « précédent » serait créé en autorisant la construction de l'église dans cette zone précise. Elle affirmait aussi craindre une éventuelle hausse des plaintes liées au bruit, ce qui pourrait nuire au développement de l'aéroport si jamais les heures permises pour les vols étaient limitées.

Le maire Jim Watson juge que la proposition de l'organisme était raisonnable, mais lance un avertissement clair : aucun changement de trajectoire de vol n'est à prévoir même si la municipalité donne son aval au projet. 

Il affirme du même coup que d'autres églises situées sur la promenade Prince of Wales, non de loin de là, ne se sont jamais plaintes du bruit dans le passé. 

Interpellée par LeDroit, la porte-parole Krista Kealey n'a pas caché que la décision était décevante. 

« Nous sommes très désolés que le conseil ait donné son approbation à ce projet-là. On pense que les fonctionnaires municipaux avaient de bonnes raisons de suggérer à la Ville de refuser et nous-mêmes avions exprimé toutes nos inquiétudes », dit-elle.

De son côté, l'Armée du Salut avait souligné que le site convoité pour y ériger le bâtiment était situé à environ 200 mètres d'un quartier résidentiel, et que des matériaux visant à réduire le bruit à l'intérieur seraient utilisés.

Daniel LeBlanc, Le Droit

Les « cheminées » de Masson-Angers seront illuminées

Un spectacle haut en couleur aura lieu le 27 mai dans l'est de Gatineau alors que les anges-gardiennes de Masson-Angers, soit les deux gigantesques cheminées (réservoirs) d'équilibre de la centrale hydroélectrique opérée par Énergie renouvelable Brookfield, seront illuminées grâce à des millions de lumières DEL.

Le projet est piloté par la Corporation de développement touristique Basse-Lièvre (CDTBL), et s'inscrit dans le cadre des festivités du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

Un ensemble de douze musiciens de même qu'un spectacle disco sans bruit, les spectateurs ayant un casque d'écoute, marqueront la soirée d'illumination des structures. L'événement, qui aura lieu sur la rue Donat-Saint-Amour, sera gratuit.

Toutefois, les places étant limitées, des billets seront requis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer