La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Pétition pour plus de sécurité sur l'autoroute 50

Une pétition réclamant l'ajout de mesures de sécurité routière dans les plus brefs délais sur les tronçons de l'autoroute 50 où on ne compte qu'une seule voie dans les deux sens entre Gatineau et Mirabel est présentement disponible sur le site web de l'Assemblée nationale. 

Parrainée par le député d'Argenteuil Yves Saint-Denis, la pétition a été déposée le mois dernier avant le dépôt du budget provincial, lors lequel l'élargissement de l'autoroute a été inscrit au Plan québécois des infrastructures. 

Signé par 216 personnes en date de lundi soir, le texte de la pétition précise entre autres que depuis l'ouverture de l'autoroute, plusieurs accidents mortels y sont survenus, et qu'à la suite de ces derniers, des coroners ont demandé l'ajout d'éléments de sécurité tels que des glissières de sécurité, une bordure médiane en béton et de l'éclairage, sans compter l'élargissement à quatre voies sur la totalité de longueurs de l'autoroute. La date limite pour signer le document est le 9 juin.

Des routes rouvertes dans l'Est ontarien

Alors que certains tronçons de route de l'Est ontarien demeurent toujours inaccessibles après avoir été inondés en raison de la crue des eaux, d'autres sont rouverts à la circulation. La situation s'étant résorbée dans le secteur, les Comtés Unis de Prescott et Russell (CUPR) ont procédé à la réouverture lundi du chemin de comté 15 au nord du village de Fournier, tandis que le chemin de comté 9 à la hauteur du pont Séguin, dans la municipalité de La Nation doit rouvrir mardi. Par ailleurs, la Conservation de la Nation Sud a annoncé que l'avis de « veille de crue » publié jeudi dernier est abaissé à « Surveillance des inondations ». Bien que les niveaux d'eau des rivières soient en baisse, l'organisme précise que des inondations sont encore possibles dans les zones basses et prévient les résidents de rester à l'écart des cours d'eau en raison des débits encore élevés et des berges possiblement instables.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer