La région en bref

Les événements du jour, en quelques mots. (Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les événements du jour, en quelques mots.

Merci aux Filles de la Sagesse

Les événements du jour, en quelques mots. (Courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Courtoisie

Montfort a décerné la Médaille du 22 mars aux Filles de la Sagesse du Canada, lors d'une cérémonie tenue mercredi matin, afin d'exprimer la reconnaissance de l'institution de santé envers les fondatrices de l'hôpital. La congrégation des Filles de la Sagesse a fondé l'Hôpital Montfort en 1953, en étroite collaboration avec les chefs de file francophones d'Eastview (aujourd'hui Vanier à Ottawa), les Pères montfortains et les dirigeants de l'Association canadienne-française d'éducation de l'Ontario. Elles ont administré l'hôpital de 1953 à 1969. Montfort a créé la Médaille du 22 mars afin de commémorer le 22 mars 1997, alors que plus de 10 000 militants s'étaient réunis au Centre municipal d'Ottawa pour appuyer la cause SOS Montfort. Sur la photo, soeur Linda Joseph, responsable provinciale des Filles de la Sagesse du Canada, entourée de ses consoeurs lors de la cérémonie de remise de la Médaille du 22 mars.

Jonathan Pitre: Feu vert pour un deuxième traitement

Jonathan Pitre se prépare pour une deuxième greffe... (Courtoisie) - image 5.0

Agrandir

Jonathan Pitre se prépare pour une deuxième greffe de moelle osseuse.

Courtoisie

Jonathan Pitre a obtenu le feu vert de ses médecins, mercredi, pour aller de l'avant avec un deuxième traitement expérimental au Minnesota pour soigner son épidermolyse bulleuse, une maladie rare de la peau. 

Le jeune franco-ontarien de Russell sera admis le 31 mars prochain pour subir sept journées de chimiothérapie intense et une journée de radiation, afin d'empêcher un rejet de la greffe de moelle osseuse.  Celle-ci doit avoir lieu le 13 avril  prochain.

«Cette fois-ci, ce sera la bonne!», a commenté Tina Boileau, la mère de Jonathan sur les réseaux sociaux.

Ottawa ne veut pas les déchets des autres

La Ville d'Ottawa met menace à exécution et va en appel de la décision du ministère de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique de l'Ontario d'autoriser l'entreprise Waste Management d'accueillir des déchets de construction et de démolition provenant de l'ouest du Québec dans des installations du Centre environnemental de West Carleton, à l'ouest d'Ottawa. Des débris des régions de l'Outaouais, des Laurentides et de l'Abitibi-Témiscamingue seraient traités sur ce site. Le greffier municipal et avocat général de la Ville, Rock O'Connor, a indiqué par écrit aux élus que l'appel a été déposé mardi devant le Tribunal de l'environnement. Ottawa estime que seuls les déchets provenant de la capitale fédérale et du comté voisin de Lanark devraient être autorisés sur les sites d'enfouissement de son territoire. La société Waste Management envisage la possibilité de revoir sa position.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer