Incendie majeur: trois pistes étudiées

Trois pistes sont étudiées par les enquêteurs pour expliquer l'incendie majeur... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois pistes sont étudiées par les enquêteurs pour expliquer l'incendie majeur qui a mis à la rue une soixantaine de personnes dimanche dans le secteur Nepean, à Ottawa.

Le brasier, qui aurait pris naissance sur le balcon de l'un des appartements de l'immeuble situé au 34, chemin Northview, pourrait être d'origine électrique, avoir été déclenché par un article de fumeur, ou encore par un accélérant retrouvé sur les lieux. Chose certaine, le feu est de nature accidentelle, la thèse criminelle étant complètement écartée, confirme la porte-parole du Service des incendies d'Ottawa, Danielle Cardinal. Finalement, contrairement à ce qui avait été avancé au départ, ce sont plutôt les familles habitant dans 31 logis et non 52 qui ont dû être relocalisées. Les sinistrés sont actuellement hébergés chez des proches, dans des chambres d'hôtel offertes par la Croix-Rouge ou encore dans d'autres immeubles détenus par l'entreprise immobilière Minto. L'Armée du Salut est aussi venue en aide aux gens. Rappelons que personne n'a été blessé et que quatre alarmes ont dû être déclenchées pour combattre ce brasier qui a causé des dommages estimés entre 3 et 3,5 millions $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer