La première ministre Wynne accueillie par les syndicats

La première ministre Kathleen Wynne a prononcé un... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

La première ministre Kathleen Wynne a prononcé un discours devant 300 militants libéraux jeudi soir au Centre Shaw.

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des participants à un souper-bénéfice du Parti libéral de l'Ontario à Ottawa jeudi soir ont subi la colère de plusieurs dizaines de manifestants représentants des syndicats de métier qui ont à nouveau dénoncé une annexe du projet de loi 70 adopté jeudi à Queen's Park.

Des personnes ont été la cible d'injures alors qu'elles faisaient leur entrée par la porte principale du Centre des congrès d'Ottawa, gardée par une dizaine d'agents du Service de police d'Ottawa. D'autres manifestations contre ont eu lieu ailleurs en Ontario au cours des derniers jours.

Les syndicats affirment qu'en vertu de la loi, la Commission des relations de travail de l'Ontario aura le pouvoir de renverser des décisions de l'Ordre des métiers de l'Ontario, et que l'on se dirige vers une dérèglementation permettant à des ouvriers sans carte d'exécuter des tâches qui requièrent une certification de qualification.

«On a fait un apprentissage de cinq ans, c'est un métier certifié, et on veut nous décertifier. Autrement dit, des journaliers ou d'autres personnes pourraient faire notre métier, et on a bien de la misère à avaler ça», a expliqué Angus Maisonneuve, de l'Association unie des Compagnons et Apprentis de l'industrie de la plomberie et de l'ajustage de tuyauterie des États-Unis et du Canada.

En début de discours devant les quelque 300 personnes réunies pour le souper-bénéfice, la première ministre Kathleen Wynne a reconnu que «certaines personnes sont visiblement mécontentes» de l'adoption du projet de loi.

Plusieurs dizaines de manifestants ont fait entendre leur... (Étienne Ranger, Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Plusieurs dizaines de manifestants ont fait entendre leur voix en marge du discours de la première ministre.

Étienne Ranger, Le Droit

Facture d'électricité

Mme Wynne ne s'est pas attardée très longtemps sur les manifestants, préférant parler, entre autres, des investissements en éducation et dans les infrastructures de son gouvernement, et des mesures que son gouvernement entend prendre au cours des prochaines semaines et des prochains mois pour alléger la facture d'électricité des citoyens.

«À compter du 1er janvier, nous allons diminuer de 8 % la facture d'électricité, et nous offrirons d'autres allègements pour les foyers dans les régions rurales et du nord. Ça fera une différence. C'est un début, et je sais que nous devons en faire davantage. Dans les prochaines semaines et les prochains mois, nous trouverons de nouvelles manières d'alléger encore plus les tarifs et pour réduire le fardeau sur les citoyens», a indiqué Mme Wynne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer