Le CRTL adopte un nouveau nom

Le Centre de recherche en technologies langagières est... (Jean Boileau / Wikimedia Commons)

Agrandir

Le Centre de recherche en technologies langagières est situé sur le campus Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais.

Jean Boileau / Wikimedia Commons

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Centre de recherche en technologies langagières (CRTL) vient de créer un organisme à but non lucratif baptisé Cilex, qui se veut un «catalyseur d'innovation technologie».

Déjà impliqué depuis 2014 dans le monde de l'innovation technologique, le CRTL, basé sur le campus Alexandre-Taché de l'Université du Québec en Outaouais, a choisi de créer cette nouvelle structure pour proposer «des activités et des événements visant à stimuler l'écosystème entrepreneurial et favoriser le réseautage entre les acteurs du milieu de la technologie et de l'innovation».

Des services d'incubation, de recherche, de développement, de soutien technique et de commercialisation d'innovations seront notamment offerts par Cilex. Ce nom, qui fait référence au centre d'innovation, de leadership et d'expertise en numérique, trouve son inspiration dans le silex, «cette matière brute polyvalente aux multiples fonctions ayant contribué à l'évolution de l'Homme», a précisé le CRTL dans un communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer