• Le Droit > 
  • Actualités 
  • > Daniel Semples a tué son meilleur ami Nicolas Quintal en 2012 

Daniel Semples a tué son meilleur ami Nicolas Quintal en 2012

Daniel Semples... (Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Daniel Semples

Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quatre ans après avoir tué son meilleur ami, Daniel Semples s'est retourné vers la famille du jeune disparu, Nicolas Quintal, pour s'excuser.

Nicolas Quintal... (Facebook) - image 1.0

Agrandir

Nicolas Quintal

Facebook

La journée de mercredi a été consacrée aux plaidoiries sur la sentence de M.Semples. Ce dernier a témoigné des impacts de cette affaire sur sa vie, mais aussi sur celle de sa mère, incapable de tenir seule la maison familiale, en campagne.

D'abord attristé d'avoir tué son «frère» dans une histoire de triangle amoureux, Daniel Semples a confié à la cour que «la seule chose qui me dérange, c'est que ma mère soit seule».

Puis, le détenu de 24 ans s'est retourné pour s'adresser aux proches de Nicolas Quintal. «Je m'excuse tellement. Il n'y a rien que je peux faire pour aider. Je m'excuse. Si besoin, j'aimerais ça pouvoir... Je m'excuse.»

Sa déclaration a fait pleurer les proches, qui suivent les longues étapes du procès depuis le début.

Deux propositions différentes 

Le procureur de la Couronne, Me Sylvain Petitclerc, a demandé une peine de 10 à 12 ans de pénitencier. Un des avocats de la défense, Daniel Cyr, a fait valoir qu'une peine de quatre ans serait suffisante.

La défense a expliqué que l'état dépressif de l'accusé, à l'époque, lui avait fait perdre un certain contact avec la réalité. En 2016, dit Me Cyr, son client ne représente plus de risque de récidive, et comprend à 100% la portée de ses gestes.

Me Peticlerc a plaidé que le jeune homme avait commis son crime avec un certain degré de préméditation, même s'il n'est coupable que d'un homicide involontaire, et non d'un meurtre.

En reconnaissant sa culpabilité en lien avec le décès de Nicolas Quintal, retrouvé sans vie le 29 avril 2012 dans le secteur de Quyon, Daniel Semples a pris le chemin de la prison, le 17 octobre dernier. La Couronne l'accusait au départ de meurtre non prémédité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer